La Rochelle : faux-départ pour l'ouverture de la pêche à la coquille Saint-Jacques, à nouveau interdite à cause d'une toxine

Publié le Mis à jour le
Écrit par AR avec Barbara Gabel
Ces coquilles Saint-Jacques pêchées ce 18 novembre dans la matinée dans le pertuis breton devront retourner à l'eau.
Ces coquilles Saint-Jacques pêchées ce 18 novembre dans la matinée dans le pertuis breton devront retourner à l'eau. © France 3 Poitou-Charentes

Douche-froide pour les pêcheurs du port de La Rochelle ce jeudi 18 novembre. Alors que la pêche à la coquille Saint-Jacques avait été autorisée avec 15 jours de retard à cause d'une toxine, elle a de nouveau été interdite dans la journée.

Faux-départ pour les pêcheurs de coquilles Saint-Jacques de La Rochelle ce jeudi 18 novembre. Décalée une première fois de 15 jours à cause de la présence d'une toxine dans les coquilles à des taux trop importants, la pêche était à nouveau autorisée dans l'un des deux pertuis, le pertuis Breton. Mais des résultats d'analyse non conformes reçus au retour de la pêche sont venus contrarier la journée de travail. 

Remettre les coquillages à l'eau 

Les pêcheurs qui ont pu sortir leurs dragues pour remonter les précieux coquillages entre 10h30 et 12h30 doivent maintenant les remettre à l'eau. 

En effet, les dernières analyses ont révélé que la toxine était à nouveau présente en trop grande quantité dans les Saint-Jacques. 

Les pêcheurs ont été prévenus par un courrier du comité des pêches. 

Les résultats des analyses sanitaires effectuées sur les coquilles Saint-Jacques viennent d’être communiqués. Ils sont non conformes pour le pertuis Breton (et toujours non conformes pour le pertuis d’Antioche).   En conséquence, la pêche de ce jour ne peut être vendue.

comité des pêches de la Charente-Maritime

courrier envoyé aux pêcheurs professionnels jeudi 18 novembre

La toxine détectée, l’Amnesic Shellfish Poison ou ASP, avait déjà été remarquée après le passage de la tempête Xynthia en 2010 mais aussi en 2015 dans l'un des pertuis. 

"Un arrêté de fermeture de la pêche des coquilles Saint-Jacques dans le pertuis Breton paraitra dans la journée" indique le comité des pêches de la Charente-Maritime dans un courrier adressé aux pêcheurs professionnels. 

En fin de journée, la préfecture de Charente-Maritime a confirmé cette fermeture de la pêche, en précisant que "les coquilles Saint-Jacques pêchées le 18 novembre 2021 dans cette zone font donc l’objet de mesures de retrait et de rappel immédiates, par les pêcheurs, sous le contrôle des services de l’État."

Selon le comité de la pêche, de nouvelles analyses sanitaires seront effectuées la semaine prochaine. Il faudra deux résultats conformes pour pouvoir lever l'arrêté de fermeture. Les pêcheurs de coquilles devront donc prendre leur mal en patience. 

Pourquoi cette annonce tardive ? 

Pour la cinquantaine de bateaux qui pêchent la coquille Saint-Jacques dans les pertuis charentais, cette nouvelle interdiction est très malvenue. D'autant plus que cette pêche représente une partie importante de leur chiffre d'affaires. 

Pourquoi les derniers résultats des analyses n'ont pas été connus avant de prendre la mer ce matin, s'interroge Kévin Guillaud, armateur du Memphis ? 

"On l'aurait su dans la matinée, à 8 heures ou 9 heures du matin, quand tout le monde partait, tout le monde aurait fait demi-tour !" regrette-t-il, faisant part de son "énervement". 

FR Rechercher Image d'avatar Interdiction de la pêche à la coquille Saint-Jacques : la réaction de Kévin Guillaud, armateur ©France 3 Poitou-Charentes

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.