Coronavirus. Après la fermeture des plages, la préfecture de Charente-Maritime renforce encore les interdictions

La préfecture de Charente-Maritime durcit le ton. Un nouvel arreté interdit désormais notamment l'accès aux sentiers cotiers et aux forêts du département. Les ports, jetées et fronts de mer sont également concernés.
Le front de mer à Royan, désert ce vendredi 20 mars
Le front de mer à Royan, désert ce vendredi 20 mars © Fréderic Cartaud, France Télévisions
Une nouvelle étape est franchie en Charente-Maritime durant cette période de confinement lié au coronavirus.

Après avoir ordonné la fermeture des plages et des plans d'eau du département ce jeudi 19 mars, la préfecture a pris ce vendredi un nouvel arrêté préfectoral afin de restreindre encore les déplacements.

Cet arreté interdit, dans tout le département, l'accèsL'interdiction est valable jusqu’au 31 mars 2020, sauf motif professionnel justifié. La préfecture indique par ailleurs que, sauf motif professionnel justifié, les piétons, cyclistes et autres véhicules non autorisés sont également interdits surToute infraction à ces interdictions est passible d’une contravention de 4ème classe, soit 135 €.

"Nos comportements doivent impérativement changer pour notre propre sécurité et celle de nos proches" indique la préfecture alors que les autorités multiplient les contrôles ces derniers jours pour faire respecter les mesures de confinement.

Ce vendredi le maire de Marennes (Charente-Maritime) a demandé à la police muncipale de sévir ; Mickaël Vallet dit avoir constaté que "trop de personnes flânent encore entre deux courses."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société