• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gilets jaunes : La Rochelle a pris ses précautions pour la 19e journée de manifestation

Interpellation d'un Gilet jaune par les forces de l'ordre à La Rochelle, le 12 janvier 2019. / © XAVIER LEOTY / AFP
Interpellation d'un Gilet jaune par les forces de l'ordre à La Rochelle, le 12 janvier 2019. / © XAVIER LEOTY / AFP

Alors que la police s’attend à une journée particulièrement mouvementée à La Rochelle le samedi 23 mars, la ville a pris des dispositions spéciales pour la 19e journée d’action des Gilets jaunes.
 

Par RD

Samedi 23 mars, un rassemblement interrégional des Gilets jaunes est prévu à La Rochelle, pour une 19e journée de mobilisation dans tout le pays.

Jeudi sur Facebook, la police nationale de la Charente-Maritime s’inquiétait de ce rassemblement : "il semblerait que les éléments les plus radicaux de ce mouvement souhaitent que cette manifestation (non déclarée) soit entachée de violences et de destructions", écrivait-elle, en recommandant d’éviter le secteur du Vieux-Port, où des "actions de dégradations massives et d’atteintes physiques aux forces de l’ordre" sont à craindre.
 

La préfecture de Charente-Maritime a donc préféré prendre les devants, en interdisant "toute manifestation sur la voie publique sur le Cours des Dames, le quai Duperré, quai de Carénage et quai Valin", de 12h à 20h. Elle rappelle que participer à une manifestation non-déclarée constitue une contravention, punie de 135€ d'amende.
 

 

Barrières démontées


La mairie a également pris des dispositions particulières en prévision de cette journée d’action :

"Les chantiers qui ont été engagés sur le Vieux-Port ont été stoppés et les barrières ont été démontées", explique le maire Jean-François Fountaine, qui a également signé un arrêté pour demander aux cafés et aux commerces de ranger leurs terrasses à partir de 13h30.

L’élu de rappeler toutefois : "Il n’y a pas de culture de violence à La Rochelle. Deux fois il y a eu des tentatives d’aller vers la préfecture mais on n’a pas du tout connu le niveau de violence que d’autres villes ont hélas connu." Mieux vaut cependant prévenir que guérir.

 
La Rochelle a pris ses précautions, avant la 19e journée d'action des Gilets jaunes
Interview du maire de La Rochelle, Jean-François Fountaine. Propos recueillis par Eric Vallet et Pierre Lahaye. - France 3 Poitou-Charente - Propos recueillis par Eric Vallet et Pierre Lahaye

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Suspicion de pédophilie au centre aéré d'Arcachon

Les + Lus

Les + Partagés