Immobilier : La Rochelle dans le Top 10 des villes les plus chères de France

© Jullian Dominique, MaxPPP
© Jullian Dominique, MaxPPP

La Rochelle est désormais dans le Top 10 des villes les plus chères de France pour l'immobilier. Elle se classe au 8e rang, avec un prix estimé au mètre carré de 3 664 euros.

Par Valérie Prétot

Les prix flambent à La Rochelle selon le site internet Seloger.com qui révèle le Top 10 de l’immobilier des villes de province dont le m² est le plus cher de France. "La Rochelle entre pour la première fois dans le top à la huitième place devant Rennes et juste après Nantes" détaille Seloger.com dans une étude publiée le 13 janvier dernier.

La Rochelle au 8e rang avec un prix de 3.664 euros le M2

Selon ce spécialiste, l'insuffisance de logements disponibles pour satisfaire la demande, serait à l'origine de cette augmentation des biens immobiliers.
Seloger.com estime le prix moyen à 3.664 euros le M2.

Une tension sans précédent 

L'étude souligne d'ailleurs que "le marché de l’immobilier rochelais connait une tension sans précédent" qui concerne aussi bien le marché des investisseurs que celui des particuliers qui souhaitent acheter un bien.
Retraités, parisiens et jeunes couples actifs sont les nouveaux candidats à l'acquisition d'une petite maison avec jardin au centre ville de La Rochelle, selon les professionnels de l'immobilier qui constatent que les biens mis sur le marché partent très rapidement.

La semaine dernière dans le quartier de la Genette, il y a eu trois nouveaux mandats et ces trois nouveaux mandats se sont vendus dans la journée sur les premiers créneaux de visite proposée,
-Isabelle Van de Velde Gaillard, gérante de l'agence Laforêt La Rochelle.

"Il faut se méfier" selon la Chambre des notaires 

La Chambre des notaires constate que "Les Parisiens vendent un appartement à Paris à très fort prix, ce qui leur permet d'avoir un pouvoir d'achat important à La Rochelle. Les prix ont augmenté, il y a très peu de biens à acheter déplore Christine Brunet, présidente de la Chambre des notaires de Charente-Maritime".
"Il faut être vigilant car il y a des biens qui sont mis à prix bien au delà de leur valeur, il faut vérifier car il faut être sûr de pouvoir revendre ce qu'on a acheté" avertit cette professionnelle.

J'ai l'exemple d'un appartement en plein centre ville où il y avait des travaux à faire, qui était présenté à 5.000 euros le M2. Le bien est partie à la première visite alors qu'il aurait mérité une négociation, j'ai aussi vu une maison avec travaux qui est sortie à 6.000 euros le M2, c'est beaucoup trop, il faut se méfier, il faut prendre son temps. A 5.000 euros le M2, il faut que ce soit un appartement cossu sans travaux.
-Christine Brunet, présidente de la Chambre des notaires de Charente-Maritime

Ce phénomène de flambée des prix s'était déjà produit il y a une dizaine d'années, il avait été suivi par une vague de creux.
 
Reportage de Valentine Leboeuf, Marc Millet et Nadine Pagnoux-Tourret :

Sur le même sujet

Les + Lus