L'hôpital de La Rochelle sous tension alors que l'épidémie de covid flambe en Charente-Maritime

Avec un taux d'incidence de 295 cas positifs pour 100.000 habitants au 23 juillet, la Charente-Maritime se prépare à affronter une quatrième vague. A La Rochelle, les services de santé sont déjà en tension.
© France Télévisions

Services complets, urgences saturées, régulation débordée, les hôpitaux de Charente-Maritime sont sous tension cet été à La Rochelle. Le soir du 21 juillet, il y avait 20 minutes d'attente avant de pouvoir joindre le 15.
 

Il y a un afflux depuis le début de la saison au Samu Centre 15, les Samu sont toujours en première ligne, en Charente-Maritime, on est en zone rouge, la demande est très importante et l'offre de soins ne répond pas à cette demande, les patients passent alors par le centre 15

Dr Sophie Perrotin  Directeur médical du SAMU 17


Comme tous les étés, le système de santé a du mal à faire face. Cette année, les médecins  de ville et personnel soignant doivent faire face à un afflux inédit de vacanciers et une soudaine reprise des contaminations.

On surveille avec beaucoup d'attention ce qui va se passer au niveau des hospitalisations et des patients qui ont le covid parce qu'on ne sait pas aujourd'hui comment on pourra faire face à cette situation, c'est inédit en Charente-Maritime. C'est l'effet du déconfinement et de la levée du couvre-feu. On est très soucieux. 

Pierre Thépot, directeur du groupe hospitalier La Rochelle- Aunis-Rochefort.


Cette perspective inquiète aussi les soignants mobilisés sur le front covid depuis plus d'un an.

On a des équipes qui sont épuisées mais prêtes, on se prépare pour cette nouvelle vague. 

Laétitia Demante, cadre de santé en gériatrie.

 

Ce 22 juillet, une dizaine de patients covid étaient hospitalisés dont trois en réanimation. En Charente-Maritime, le taux d'incidence a battu son record ce jeudi, avec 247 cas positifs pour 100.000 habitants, 900 pour les 20-29 ans. Ce 23 juillet, il a encore progressé pour attteindre 295 cas pour 100.000 habitants, 1.150 chez les 20-30 ans. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société