L'incinérateur d'Echillais rappelé à l'ordre par la justice, il ne fabriquera plus de compost issu de déchets plastique

Les élus chargés de gérer l'incinérateur d'Echillais renoncent à produire du compost issu du tri des déchets avant incinération suite à la décision de la Cour administrative d'appel de Bordeaux.

L'incinérateur situé près de Rochefort ne produira plus de compost à base de déchets plastique.
L'incinérateur situé près de Rochefort ne produira plus de compost à base de déchets plastique. © David Briand - MaxPPP

Il n'y aura plus de compost fabriqué à partir d'une partie des déchets de l'incinérateur d'Echillais. C'est la conséquence d'une décision prise par la Cour administrative d'appel de Bordeaux.

Le Syndicat intercommunautaire du littoral (SIL) a annoncé ce mardi qu'il renonçait à fabriquer ce compost de TMB, tri mécano biologique

Cette décision de justice est une victoire pour les opposants qui estimaient que ce compost, rempli de plastique est dangereux pour la biodiversité.

L'incinérateur fournissait depuis plusieurs années ce compost à des agriculteurs.

Dans un communiqué, le SIL précise qu'"il n’exercera pas de recours devant le Conseil d’Etat contre cet arrêt mais le Syndicat avertit que "Les conséquences financières de cette augmentation sont en cours d’analyse, il n’est pas exclu qu’elle entraîne un surcoût de traitement de ces déchets et par voie de conséquence conduise à des hausses des redevances et des taxes des ordures ménagères des collectivités membres du SIL".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement