• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Logements saisonniers : la croix et la bannière pour en trouver

Difficile de trouver un logements quant on ait travailleur saisonnier / © Cédric Cottaz - FTV
Difficile de trouver un logements quant on ait travailleur saisonnier / © Cédric Cottaz - FTV

C'est le même problème chaque année, trouver des logements pour les saisonniers qui viennent travailler. Parfois le loyer est aussi élevé que le salaire, alors beaucoup utilisent le système D pour trouver un toit. Exemple sur sur l'île d'Oléron.

Par Luc Barré

Chaque année, c'est le même combat, chercher un logement pour la saison qu'en on travaille quelques mois. Ce n'est pas toujours évident de trouver un toit pour la saison, tous les employeurs ne proposent pas forcement de logement avec le travail à accomplir. C'est le système D qui prime.

Exemple avec Lila et Petit Jean, tous les deux serveurs à Saint Pierre d'Oléron. Ils ont trouvé un job cette saison mais pas de logement. Alors pour éviter de payer une location, ils ont décidé de s'installer sur le terrain d'une connaissance pour y loger leur camion. Il n'ont rien, ni eau ni électricité, c'est donc la débrouille et le minimum pour vivre.

Des logements à 2 000 euros la semaine

Toutes les maisons ou tous les logements en location sont réservés aux vacanciers, des loyers qui peuvent aller de 1 000 à 2 000 euros la semaine, c'est juste impensable, c'est l'équivalent d'un mois de salaire.
- Lila, serveuse saisonnière

C'est un peu la crise du logement et un problème aussi pour les employeurs. Soient ils proposent le logement, la colocation avec le travail soit le saisonnier doit se débrouiller tout seul et parfois il y en a qui annulent leur saison, faute de logement.

Des organismes essayent de trouver des solutions comme au comité local pour le logement autonome des jeunes à Saint Pierre d'Oléron. 

On a 86 demandes, on a pu répondre qu'à 51 personnes. Y'en a qui ont trouvé par eux même et y'en a qui ont du annuler leur saison car ils n'ont pas trouver de logements.
- Camille Frazier, accompagnatrice logement au comité local pour le logement autonome des jeunes

Ce problème, le maire de Saint Pierre d'Oléron en a bien conscience. Il essaye de trouver des solutions comme créer des logements pour les saisonniers dans une ancienne gendarmerie. 

Logements saisonniers : la croix et la bannière pour en trouver
Trouver un logement quand on fait une saison sur la cote, le parcours du combattant. Les locations sont généralement réservés aux touristes, elles sont de toutes façons hors de prix. Avec 23 000 saisonniers en été la Charente Maritime fait figure de mauvais élève. Exemple à l'ile d'Oléron. Petitjean, serveur saisonnier - Lila, serveuse saisonnière - Stéphanie Peneau, restauratrice à Saint Pierre d'Oléron - Camille Frazier, accompagnatrice logement au comité local pour le logement autonome des jeunes. Un reportage d'Alain Darrigrand et Cédric Cottaz

Sur le même sujet

G7 : préparation du périmètre de sécurité

Les + Lus