Cet article date de plus de 4 ans

Macif caracole en tête de la Transat Jacques Vabre

Les Ultime après plus de 48 heures à transpirer pour cause de grosse chaleur et d’incessantes manœuvres, viennent de toucher un vent de sud-est très attendu. A bord de Macif, François Gabart et Pascal Bidégorry en ont profité pour s'emparer de la tête de course. 

François Gabart  réglant une écoute sur son maxi-trimaran Macif.
François Gabart réglant une écoute sur son maxi-trimaran Macif. © Transat-jacques-vabre.com
Gabart et Bidégorry volent déjà bâbord amure à 25 nœuds sur un foil, tandis que Sodebo Ultim’ commence à s’ébrouer. La sortie du Pot au noir tant redouté par les concurrents de la Transat Jacques vabre aura profité au skipper charentais qui pointe désormais en tête de la course. Il a avoué son soulagement dans sa dernière vacation radio.

Ouf ! Nous sommes sortis enfin il y a quelques heures et ça fait du bien, car c’était particulièrement long. Là c’était compliqué car nous n’avons pas eu de vent très fort avec beaucoup de pluie, mais pas de vent."
François Gabart




Quant au Rochelais Yannick Bestaven, il continue à creuser l'écart avec ses poursuivants dans la catégorie Class 40 où son bateau "Le Conservateur" mène la danse avec 130 milles d'avance sur le concurrent le plus proche Solidaires en Peloton.

Joint à la vacation de 2 h, son co-équipier Pierre Brasseur avouait  réchauffer de la volaille forestière sur lit de haricots verts. A bord de Le Conservateur, les deux marins soufflent un peu en attendant de traverser à leur tour le Pot au noir, qu'ils espèrent négocier au mieux pour conserver leur avance.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transat jacques vabre sport voile mer sorties et loisirs aventure