Des poissons qui changent de sexe ou servent d'agent nettoyeur à l'aquarium de La Rochelle

La queue de l'hippocampe compense le manque d'agilité de l'espèce. / © Guy Drollet / PhotoPQR / La Voix du Nord / MaxPPP
La queue de l'hippocampe compense le manque d'agilité de l'espèce. / © Guy Drollet / PhotoPQR / La Voix du Nord / MaxPPP

L'aquarium de La Rochelle est réputé pour la diversité des espèces qu'il présente. Dans cet article, vous allez découvrir quatre animaux marins peu connus aux particularités étonnantes. 

Par Yleanna Robert

A l'aquarium de La Rochelle, on trouve près de 600 espèces maritimes différentes. Parmi elles, il y a les plus connues, comme le requin, le poisson clown du Pacifique ou les tortues vertes, mais aussi celles dont on ignorait (parfois) l'existence. Notre équipe a donc choisi de mettre en lumière quatre animaux marins ayant un caractère inhabituel.

L'agent nettoyeur des mers

Le labre nettoyeur est un petit poisson avec des rayures bleues et noires. C'est un peu un agent nettoyeur pour les autres poissons : il leur enlève les parasites, nettoie leurs dents ou même débouche leurs branchies. Il est très serviable. 

Le labre nettoyeur, un petit poisson très serviable
Un reportage de Tanguy Scoazec, Joël Bouchon et Maud Coudrin.

 

Il est capable de changer de sexe 

Le napoléon, quant à lui, est beaucoup plus gros que le labre nettoyeur. Sa particularité : un seul membre du groupe est un mâle. Il est capable de changer de sexe si jamais aucun poisson masculin n'appartient à sa bande. 
 

Le napoléon, une espèce aquatique qui peut changer de sexe
Un reportage de Tanguy Scoazec, Joël Bouchon et Maud Coudrin.

 

Creuser un terrier sous la mer pour se protéger

Notre équipe s'est également intéressée aux poissons qui creusent des terriers : les anguilles des jardins et les opistognathes. Ce dernier construit sa maison avec des coraux et lorsque la nuit tombe, il ferme l'entrée avec un coquillage. 
 

Les anguilles des jardins et les opistognathes creusent des terriers
Un reportage de Tanguy Scoazec, Joël Bouchon et Maud Coudrin.

 

C'est le mâle qui porte les enfants 

Pour finir, nous ne pouvions passer à côté des fameux chevaux des mers : les hippocampes. Ces derniers passent la plupart de leur temps à manger, accrochés à des herbes. Chez cette espèce, le mâle porte les oeufs fécondés dans une poche abdominale. 
 

Les hippocampes ont une vie bien plus tranquille qu'on ne le pense
Un reportage de Tanguy Scoazec, Joël Bouchon et Maud Coudrin.

 

Sur le même sujet

Surf : des primes équivalentes pour les femmes et les homme

Les + Lus