replay

Pro B: Le Stade rochelais garde le cap pour l'ascension

Triomphant face à Rouen, 79 à 66, le vendredi 2 février, le Stade rochelais consolide sa position de leader. Avec 17 victoires et seulement 2 défaites, les hommes de Julien Corty s'affirment comme les favoris pour l'ascension. C'est l'un des thèmes de notre rendez-vous du lundi soir dans NoA Basket et le monde du ballon orange sur France 3 NoA.

Résister et montrer du caractère, deux vertus dont les Rochelais ne manquent pas, même après avoir subi une défaite cuisante à Rouen il y a trois semaines (110-67). Lors de la revanche vendredi dernier 2 février, ils ont fait preuve d'une résilience remarquable, arborant un fier orgueil avec une attaque percutante qui a sérieusement éprouvé la défense adverse de l'autre côté du parquet.

Retour à l'esprit défensif

La défaite cuisante contre Rouen a eu le mérite de réveiller les troupes de Julien Corty. Depuis ce match, les Rochelais ont enchaîné quatre victoires consécutives, la dernière en date étant contre Rouen.

 

Avec cette défense, La Rochelle peut très bien voyager.

Simon Darnauzan

 

Déterminé à prendre sa revanche, le Stade Rochelais a dominé les Normands grâce à une défense retrouvée. "On se posait tous la question en début de saison de savoir s’ils pouvaient tenir la cadence. Avec cette défense, La Rochelle peut très bien voyager" commente Simon Darnauzan sur NOA Basket.

Au cours de leurs quatre derniers affrontements, les coéquipiers d'Alexis Tanghe ont encaissé 56, 58, 70 et donc 66 points contre Rouen. Soit 44 points de moins qu'au match aller. Une véritable satisfaction. "C’était un match très important. Nous étions à deux défaites, dont une contre eux très sévère. On avait vraiment à cœur de se rattraper. C’est une mission accomplie" se réjouit ce dernier.

Cette dix-septième victoire de la saison en dix-neuf rencontres consolide davantage le statut de leader de La Rochelle. Un statut crucial pour la suite de la saison et une opportunité d'obtenir le précieux ticket d'accession en Betclic Elite.

 

On avait vraiment à cœur de se rattraper. C’est une mission accomplie  

Alexis Tanghe

Stade rochelais basket

Cette saison, seul le vainqueur des playoffs de Pro B accédera à la première division. Bien que la place de leader confère l'avantage du terrain jusqu'à une éventuelle finale, le public de Gaston-Neveur reste un atout majeur pour galvaniser l'équipe.

Des défis structurels et infrastructures

Cependant, c'est précisément la salle qui suscite des interrogations en cas de montée en Betclic Elite. Avec ses 1 677 places, Gaston-Neveur présente des limites, tant en raison de la demande croissante du public que de l'importance des recettes de billetterie dans les clubs de Betclic Elite. Le taux de remplissage dans la première division française est d'environ 85%. La capacité limitée de la salle de La Rochelle pourrait poser problème avec une billetterie trop restreinte.

L'agrandissement de la salle semble exclu pour le moment. Bien que la construction d'une " Arena sport-spectacle " ait été évoquée, elle stagne. L'option privilégiée à ce jour est de rester à Gaston-Neveur et de faire avec des moyens limités, à l'instar de l'ADA Blois ou de Saint Quentin en Betclic Elite. Une tâche difficile mais incontestablement passionnante pour le directeur sportif et ancien international français Aymeric Jeanneau.

Les prochaines semaines seront donc cruciales en coulisses, mais également sur les parquets. Ce vendredi les Rochelais font le déplacement sur le terrain de Saint-Chamond, douzièmes du classement.  

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité