Qui est Violette Dorange, la plus jeune femme à participer à la Mini-Transat, une transatlantique en solitaire ?

Violette prépare son bateau avant de traverser l'Atlantique / © Valérie Prétot, FTV
Violette prépare son bateau avant de traverser l'Atlantique / © Valérie Prétot, FTV

Violette Dorange participera ce dimanche à sa première Mini-Transat. A 18 ans, cette Rochelaise est la plus jeune femme à participer à cette traversée de l'Atlantique en solitaire. A 15 ans, la navigatrice était déjà la première fille à avoir traversé la Manche sur un Optimist.

Par Valérie Prétot

Violette Dorange va participer à sa première Mini-Transat dont le départ sera donné ce dimanche à 14h15 à La Rochelle.
A 18 ans, c'est la plus jeune femme à se lancer dans cette aventure mais la Rochelaise n'en est pas à son premier exploit. En 2016, c'est déjà la première fille à traverser la Manche sur un Optimist.
Violette Dorange / © Thomas Deregnieaux
Violette Dorange / © Thomas Deregnieaux
Un an plus tard, elle traverse le détroit de Gibraltar toujours sur un Optimist, la performance est inédite. 
Pourtant la destinée de Violette n'était pas forcément écrite.

Mes parents habitaient dans les terres, lorsqu'ils se sont installés à La Rochelle, ils nous ont dit à nous leurs trois enfants, vous allez faire un sport sur la mer, c'est obligé, au bout de trois ans j'ai voulu arrêter la voile mais mes parents m'ont dit, tu finis l'année !

A 18 ans, Violette est la benjamine de la course. / © VP
A 18 ans, Violette est la benjamine de la course. / © VP
Violette a continué et s'est finalement passionnée pour la compétition.
Après huit années de pratique sur optimist, elle passe au dériveur et poursuit sa scolarité en sport-étude voile au lycée Dautet et s'entraîne avec le Pôle France de La Rochelle.

A 15 ans, elle traverse la Manche sur un Optimist : une première

Elle n'a donc que 15 ans lorsqu'elle traverse la Manche en solitaire.

J'étais super contente d'avoir monté ce projet, la préparation a duré un an mais les 15 heures de navigation, c'était magique, j'ai vécu quelque chose qui me marquera toute ma vie. J'ai encore des images en tête, je me souviens du lever du soleil et du premier cargo et là j'ai réalisé que je rentrais dans le rail, c'était formidable. Au milieu de la Manche, j'ai enfourné deux fois, le bateau s'est rempli entièrement et je me suis dit là, ça va être compliqué, il y avaient des vagues dans tous les sens et beaucoup de vent mais c'était génial et j'ai réussi à boucler le projet.

Voile FRA 995

Depuis le début de la semaine, Violette peaufine la préparation de son voilier. Le Pogo 3 de 2018 est amarré sur les pontons dans Bassin des Chalutiers à La Rochelle où les 88 bateaux sont regroupés.
Elle naviguera avec la voile FRA 955
Le panneau d'identification des coureurs est installé à l'arrière des voiliers / © VP
Le panneau d'identification des coureurs est installé à l'arrière des voiliers / © VP
Son enthousiasme devrait lui porter chance, Violette s'apprête à traverser l'Atlantique sur un bateau de 6 mètres 50 sans aucune appréhension.

Ce que j'aime, c'est aller au large, vivre des aventures incroyables, c'est un rêve, il faut que je le tente, j'ai jamais fait de croisière avec ma famille, je suis arrivée sur la Mini en ayant aucune expérience de la course au large.

Des conditions spartiates 

L'aventure n'est pas banale. A bord de son voilier, les conditions de vie s'annoncent spartiates, la benjamine de la course a minutieusement organisé la vie à bord.
Violette a préparé son projet pendant un an et c'est le moment d'en profiter. / © Valérie Prétot, FTV
Violette a préparé son projet pendant un an et c'est le moment d'en profiter. / © Valérie Prétot, FTV
Au fond du bateau, des bidons d'eau potable, un sac qui contient tous les repas, de la nourriture déshydratée évidement. 

Sur un mini, il n'y a pas de jacuzzi, pas de douche, pas de cuisine, on dort un peu partout sur le bateau, c'est rudimentaire, il faut faire attention à ne pas gaspiller l'eau, 
-Violette Dorange.

Un repas prêt à être dégusté lors de la traversée de l'Atlantique. / © VP
Un repas prêt à être dégusté lors de la traversée de l'Atlantique. / © VP

Dans cette vidéo,Violette explique comment elle va préparer son repas pendant la course.
Les repas de Violette Dorange
La Mini-Transat est la seule épreuve sans moyens de communication à bord. Chaque coureur se retrouve seul face à lui-même, le temps d’une traversée de l’océan Atlantique.
Violette Dorange / © Thomas Deregnieaux
Violette Dorange / © Thomas Deregnieaux
Le voilier n'est pas équipé de couchette et les marins doivent faire preuve d'imagination pour se reposer dans les flots de l'Atlantique.

On fait des petites siestes de 20 minutes, on regarde si le bateau va bien et on redort 20 minutes, le but, c'est de dormir le moins possible mais suffisamment pour ne pas craquer,
-Violette Dorange.

Dans cette vidéo,Violette explique comment elle va s'organiser pour dormir.
Comment Violette va t-elle dormir en mer ?
A l'idée de cette traversée, Violette Dorange a le sourire. Elle va d'abord mettre le cap sur les Canaries pour la première escale, puis sur La Martinique. La néophyte s'apprête à parcourir 4050 milles nautiques, plus de 7000 kilomètres.
Violette est prête pour parcourir plus de 7000 kilomètres de navigation sur son voilier de 6M50
Violette est prête pour parcourir plus de 7000 kilomètres de navigation sur son voilier de 6M50
La benjamine de la course espère terminer dans les 15 premiers car estime qu'avec "sa préparation express d'un an, elle ne peut pas viser mieux".
Alors retenez bien ce numéro de voile FRA955, et si vous voulez suivre la traversée de Violette, c'est ici.
Bon vent Violette !
Violette Dorange / © Thomas Deregnieaux
Violette Dorange / © Thomas Deregnieaux


 

Sur le même sujet

Cap Ferret : des travaux de réensablement d'urgence pour réparer les dégâts de la tempête

Les + Lus