• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

REVOIR. Stade Rochelais : tous en Jaune et Noir

Les supporters rochelais dans les tribunes du stade Marcel Deflandre de La Rochelle le 25 février 2018 / © XAVIER LEOTY / AFP
Les supporters rochelais dans les tribunes du stade Marcel Deflandre de La Rochelle le 25 février 2018 / © XAVIER LEOTY / AFP

Le magazine des rédactions de France 3 Nouvelle-Aquitaine Enquêtes de région était consacré ce mercredi 11 avril au rugby avec cette question : le rugby a-t-il changé ? Gros plan sur la recette du succès du Stade Rochelais, passé de la ProD2 à la scène européenne en quelques saisons.

Par Coralie Roland

Dans ce magazine, on revient sur l’identité du club rochelais créé en 1898, et de son public, à nul autre pareil. "C’est un soutien extraordinaire pour nous qui sommes en charge de la gestion de ce club", témoigne dans le magazine Vincent Merling, à la tête du club depuis 27 ans.

"Ici, ici, c’est La Rochelle !"

Le Stade Rochelais compte 13 400 abonnés, quand le stade Marcel Deflandre totalise 16 000 places. Un public familial composé pour un quart de femmes. Ils viennent pour une grande majorité de Charente-Maritime. Les plus éloignés viennent de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire. Le succès est tel qu’il existe une liste d’attente pour les abonnements, une particularité rochelaise.

Revoir le reportage sur le Stade Rochelais

Un magazine réalisé par F. Vetault, A. Darrigrand, F. Cavan, H. Tricoche et C. Pougeas

Les sponsors eux-aussi répondent présents. Le projet Grandir ensemble 2015 a donné le cap d’un renforcement du club, de son budget et de sa marque. Une marque qui se vend bien : le merchandising se monte aujourd’hui à 2 millions d’euros, c’est 5 fois plus qu’en 2011. En 6 ans, le nombre d’investisseurs a doublé.

Le Stade Rochelais, c’est aussi une infrastructure, le stade Marcel Deflandre et le centre de performances créé en 2017. En quatre ans, le club a investi 16 millions d’euros, auxquels s’ajoute l’apport financiers de fidèles partenaires.

"C’est un club qui a réussi à grandir sans perdre son âme", constate Jean-Luc Pelaud, président de la mutuelle Apivia, principal partenaire du Stade Rochelais. "La culture du club est restée très cohérente. Ca participe beaucoup au succès du club je crois."

C’est en tout cas un début de réponse à la question posée par Enquêtes de région en Nouvelle-Aquitaine pour ce mois d’avril 2018 : "le rugby a-t-il changé ?".
► Retrouvez ici la page de l'émission Enquêtes de région en Nouvelle-Aquitaine


Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus