La Rochelle. Que deviendra l'hôtel de police après sa vente aux enchères ?

Le bâtiment de l'ancien commissariat de police va être vendu aux enchères en mars prochain. / © Google Street View
Le bâtiment de l'ancien commissariat de police va être vendu aux enchères en mars prochain. / © Google Street View

Bientôt, plus besoin d’avoir commis ou être victime d’une infraction pour entrer dans l’ancien commissariat. L’immeuble datant de la première moitié du 19e siècle va être vendu aux enchères avant de connaître une nouvelle vie.

Par Valériane Gouban

Fini l’accueil des petits et grands délinquants, place à une nouvelle vie pour l’ancien commissariat. Désormais, les cellules de garde à vue sont vides, il n’y a plus de prisonniers entre ces murs et dans les étages, les policiers aussi sont partis. Aujourd’hui désert, le bâtiment a pourtant abrité le commissariat de 1954 à 2017. 

Mise à prix à 1.599.000 euros

L’imposant immeuble de la place Verdun va être vendu aux enchères à partir du 23 mars prochain. Au total, le bâtiment dispose de trois niveaux répartis sur plus de 1.200 m2

Pour acquérir ce bâtiment comptez au minimum 1.599.000 euros, la mise à prix de départ. Sans oublier le coût des travaux, plus que nécessaire. 

À l’extérieur, l’immeuble a gardé tout son faste d’antan. À l’intérieur, la vétusté s’est installée. Pour trouver un investisseur, la mairie, propriétaire du bâtiment, a décidé de le mettre en vente sur le site agorastore. Cette plateforme propose à l’achat de nombreux objets et biens immobiliers appartenant à l’État. 

Impossible de dormir en cellule

Une nouvelle vie semble donc se dessiner pour ces vielles pierres. Pour acquérir ce bien, l’investisseur devra avant tout montrer patte blanche. Les amateurs de projets insolites voir loufoques sont invités à passer leur chemin. 

Il sera impossible par exemple de dormir en cellule. La mairie a d’autres projets pour le bâtiment comme l’explique Dominique Guégo, adjoint au maire en charge des bâtiments.

Dans le futur, ce que l’on souhaite voir ici, c’est un projet attrayant pour les Rochelais. Nous voulons une identité commerciale assez forte pour inviter les habitants à venir découvrir le centre-ville pour le redynamiser ou le dynamiser encore plus. Nous ne souhaitons pas d’habitations et cela a été prévu dans le cahier des charges.
- Dominique Guégo, adjoint au maire en charge des bâtiments

Le cahier des charges semble pourtant convenir à de potentiels investisseurs. Le bâtiment a déjà été visité six fois et d'autres rendez-vous sont prévus dans les semaines à venir. 

Un projet attractif exigé

Avant de devenir propriétaires de lieux, les investisseurs devront déposer un dossier qui sera examiné par un jury. C’est à lui que reviendra la mission de trancher et d’attribuer le bien à l’un des candidats. Et attention, ce n'est pas forcément le plus offrant qui l'emportera.

Sur le même sujet

Les + Lus