Séisme du 16 juin. L'état de catastrophe naturelle reconnu pour 10 communes de Charente-Maritime et 3 dans les Deux-Sèvres

Le 16 juin dernier, 13 communes ont été touchées par le séisme sont reconnues en état de catastrophe naturelle. Il y en a 10 en Charente-Maritime et 3 dans les Deux-Sèvres. Une nouvelle commission interministérielle se réunira pour évoquer le cas d'autres communes qui en avait fait la demande

C'est une commission interministérielle qui a été réunie pour évoquer les demandes de reconnaissance de catastrophe naturelle. Il s'agissait de coulées de boues, d'inondations et du tremblement de terre du 16 juin dernier qui a touché la région.

En Charente-Maritime, 10 communes sont pour l'instant concernées. Il s'agit de Benon, Cram-Chaban, La Grève-sur-Mignon, La Laigne, Marans, St Georges du bois, St Jean de Liversay, St Pierre d’Amilly, St Sauveur d’Aunis, St Saturnin du Bois.

Dans les Deux-Sèvres, l'arrêté couvre les communes d'Arçais, Mauzé-sur-le-Mignon et de Saint-Hilaire-la-Palud.

En conséquence, les personnes sinistrées peuvent contacter, à compter du 7 juillet, leur assurance et déclarer le sinistre conformément à leur contrat. La période de déclaration est de 30 jours.

Les préfectures précisent que les communes qui avaient fait la demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle et qui ne sont pas dans cette liste seront examinées lors d'une nouvelle réunion de la commission interministérielle.