Une danseuse cachée dans un fauteuil : une maquilleuse, star des réseaux sociaux, camoufle le corps de ses modèles

durée de la vidéo : 00h02mn06s
Avez-vous vu qui se cache derrière le fauteuil à droite ? ©France Télévisions

Des meubles qui prennent vie, des murs qui s'animent soudainement : une magie née des pinceaux de l'artiste maquilleuse La Mouche des Marquises. Son métier, le maquillage de camouflage, reste rare en France. Rencontre avec celle qui fait disparaître ses modèles.

Cinq longues heures de travail, et un fauteuil s'anime sous les gestes d'une danseuse, jusque-là invisible : ce tour de magie a été rendu possible par les pinceaux et le talent de l'artiste La Mouche des Marquises. Un pseudonyme qui va bien à la maquilleuse de camouflage, qui exerce son art à La Rochelle en Charente-Maritime.

Une technique encore rare en France

Dans la salle des mariages de l'Hôtel de ville de La Rochelle, elle a réussi un tour de force : faire disparaître Jeanne, danseuse professionnelle, sous les motifs très riches des fauteuils. "L'idée, c'est, que quand les invités arrivent, ils prennent leur cocktail, et d’un coup, on met la musique et les danseurs arrivent", prévoit La Mouche des Marquises. "C'est un motif très difficile, et sur le bois, on n'a pas d'aplat de couleurs, il y a des veinures. Il faut vraiment regarder le détail." Le tout dans des teintes beige, marron et dorées.

Il faut jouer en permanence avec l'ombre et la lumière.

La Mouche des Marquises

Artiste-maquilleuse de camouflage

La technique, qui consiste à maquiller directement le corps des danseurs, s'appelle du body painting. Elle est maintenant bien rodée, car le travail de la Mouche des Marquises est de plus en plus connu, notamment sur les réseaux sociaux. Le maquillage de camouflage est encore rare en France.

C'est aussi sur les réseaux qu'elle a rencontré il y a trois ans sa partenaire, la photographe Laura Yel'Pa. "Laura me donne une perspective. Elle a souvent raison lorsqu'elle m'indique les différentes prises de vue", précise la maquilleuse. "Oui, ça évite de faire des allers-retours", confirme la photographe.

Le binôme travaille uniquement pour des professionnels, pour des photographies, des publicités ou de l'événementiel. Entre autres : des publicités (où des voitures étaient cachées dans le paysage), les vœux du maire en début d’année, des remises de prix et de diplômes, et de plus en plus, les calendriers des sapeurs-pompiers.

La Mouche des Marquises a rodé sa technique dès l'âge de 16 ans, sur les plateaux de tournage. Elle y travaillait déjà avec les corps, en reproduisant par exemple des blessures. C'est dans une cabine d'essayage d'une boutique de La Rochelle qu'elle a eu l'idée de faire disparaître les corps de ses modèles sous le maquillage. 

L'artiste-maquilleuse aimerait aujourd'hui étendre encore sa palette, notamment en travaillant pour des publicités diffusées à la télévision.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité