Vendée Globe : Yannick Bestaven fête son anniversaire en tête de la course

Ce lundi 28 décembre 2020, Yannick Bestaven fête son 48ème anniversaire seul à bord au milieu des Mers du sud. Pas de fête donc mais le skipper rochelais s'est fait un beau cadeau : il est toujours en tête du Vendée Globe.

Yannick Bestaven sur son bateau Maître Coq, le 7 octobre 2020.
Yannick Bestaven sur son bateau Maître Coq, le 7 octobre 2020. © SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

48 ans dont une grande partie passée à naviguer, Yannick Bestaven fait toujours la course en tête pour le 50ème jour de cette édition du Vendée Globe. Le Rochelais se rapproche du point Nemo, le point de l'océan le plus éloigné de toute terre émergée. Un anniversaire en parfait solitaire donc sur son Maître Coq IV auquel Yannick Bestaven n'aura peut-être pas trop le temps de penser car les conditions météorologiques sont compliquées par une forte pluie incessante. Bestaven fait toujours la course en tête devant Charlie Dalin et Thomas Ruyant. Comme les autres skippers, il doit lutter contre un froid glacial aggravé par une pluie drue qui rend l'humidité omniprésente à bord des bateaux et les conditions de navigation difficiles.

Seul rayon de soleil sous ces lattitudes, Bestaven peut le trouver sur son site facebook avec les nombreux messages reçus pour son anniversaire.
 

Yannick Bestaven : "Un anniversaire venté"

Lors d'une vacation réalisée ce lundi à la mi-journée, le navigateur a reconnu qu'il s'agissait "d'un anniversaire venté".

C'est compliqué depuis Noël avec cette dépression. Le vent est monté à 35/37 nœuds et ça va duré encore un petit moment...On navigue prudemment, on ne peut pas aller vite.

Yannik Bestaven, Maître Coq IV

Le trio de tête navigue vers le Cap Horn qui devrait être atteint le 2 janvier prochain. C'est l'espoir de retrouver un peu de calme peut-être et des conditions météorologiques moins difficile, confie Yannick Bestaven. 

Avec le passage du Cap Horn, ce sera un peu le retour à la civilisation. On naviguera plus près des côtes d'Amérique du Sud. Mais ça m'a l'air compliqué aussi avec les conditions météo qui sont annoncées. Il me tarde d'avoir passé tout ça et d'être sorti des mers du Sud où on n'a pas été gâtés par les conditions météo cette année.

Yannik Bestaven, Maître Coq IV

 

Charlie Dalin (Apivia) occupe toujours la deuxième position de la course à 111,7 milles (207 km) de Yannick Bestaven (Maître Coq IV).
En troisième position, Thomas Ruyant (LinkedOut) semble avoir récupéré des efforts consentis ce week-end pour rattraper le retard concédé lors d'une dégringolade qui l'avait vu chuter jusqu'à la dixième place. Il navigue désormais à 279 milles (517 km) du leader.
      

    

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile