Le pont de l'île de Ré toujours interdit aux poids lourds de plus de 40 tonnes : les Rétais s'organisent

L'île de Ré doit s'organiser suite à l'interdiction de franchir le pont pour les gros poids lourds. Les restrictions de circulation prises suite à la rupture d'un câble vont durer pendant au moins deux mois. 

© AFP, Xavier Léoty
Le pont de l'île de Ré est toujours interdit aux très gros poids lourds.

Cette mesure de restriction de circulation a été prise par le Conseil départemental de Charente-Maritime suite à la découverte de la rupture d'un des douze câbles d'acier de pré-contrainte.
Un câble de précontrainte a rompu
Un câble de précontrainte a rompu © département17

Cet incident est qualifié d'exceptionnel par Conseil Départemental qui a lancé un appel d'offres pour les travaux de remplacement du câble. Le chantier ne débutera pas avant deux mois.  En attendant, l'île de Ré doit s'organiser face à la restriction de circulation. Une barge sera mise en place dés ce jeudi pour le transport d'engins de chantier.

Elle a la capacité d'embarquer 120 tonnes de matériel car sur l'île, les travaux prennent du retard.
La commune de Rivedoux est impactée
La commune de Rivedoux est impactée © Didier Gomez, francetv
A Rivedoux, le chantier de la digue anti-submersion est pénalisé par la restriction de circulation sur le pont des engins les plus lourds.

Notre commune est impactée, ce sont les engins les plus petits qui sont à l'œuvre, ils vont moins vite. La pelle est restée sur le continent en raison de son tonnage, déplore Patrice Raffarin, Maire de Rivedoux.

Le pont est sous surveillance acoustique tandis que la circulation est sous vidéo-surveillance, aucun véhicule ne doit dépasser les 50 km/h.

Regardez ce reportage d'Olivier Riou, Didier Gomez et Nicolas Colombeau.
Intervenants : Patrice Raffarin, Maire de Rivedoux; Lionel Quillet, Premier Vice-Président CD 17 Président CDC Ile de Ré.
Le pont de Ré interdit aux poids lourds de plus de 40 tonnes : les rétais s'organisent

Toute l'actualité de l'île de Ré est à retrouver ici 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter