La réouverture des établissements thermaux va se faire progressivement en Poitou-Charentes

La réouverture se prépare dans les établissements thermaux de Poitou-Charentes. Ils sont autorisés à rouvrir depuis le 2 juin mais tous ont repoussé cette date afin de mieux s'organiser face aux nouvelles normes sanitaires à mettre en place pour accueillir à nouveau les curistes.

A Saujon, les séances en piscine collective vont être abandonnées au profit de soins individuels.
A Saujon, les séances en piscine collective vont être abandonnées au profit de soins individuels. © Didier Piganeau / MaxPPP

Les quatre établissements thermaux situés en Poitou-Charentes ont tous été fermés le 16 mars dans le cadre des mesures de confinement prises par le gouvernement pour faire face à la pandémie de coronavirus. Après trois mois de fermeture, l'annonce de la phase 2 confirmée par le décret n°2020-663 du 31 mai 2020 les autorise à reprendre leurs activités dès le 2 juin. Malgré cette autorisation, aucun d'eux n'a encore recommencé à accueillir des curistes. Il leur faut auparavant réorganiser l'accueil et les parcours de soins pour répondre aux exigences sanitaires. Les réouvertures vont s'échelonner dans le temps jusqu'à la mi-juillet.

La reprise prévue fin juin ou en juillet

En Charente-Maritime, les Thermes de Saujon ont prévu de reprendre le 22 juin, ceux de Jonzac attendent le 29 juin et à Rochefort aussi la reprise est programmée pour la fin du mois de juin. Dans la Vienne, le centre thermal de La Roche-Posay ne sera pas opérationnel avant le 6 juillet.

Les réouvertures devront être validées par l'ARS (Agence régionale de Santé) et respecter toutes les exigences en matière de sécurité sanitaire. Avant d'être admis dans un centre de cure, le patient devra avoir pris l'avis d'un médecin et du médecin thermal sur l'opportunité de son séjour. Cette consultation est obligatoire pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires. Elle permettra d'évaluer les bénéfices/risques de la cure sur leur santé. 

Cette autorisation d'ouverture est attendue avec impatience par les curistes et surtout par les professionnels du secteur. A la fin du mois de mai, des médecins thermaux avaient demandé au gouvernement que les centres de cure, fermés le 16 mars à la demande de la Direction Générale de la Santé (DGS),  puissent rouvrir. 

Privilégier les soins individuels

Pendant la cure, patients, personnels et médecins devront respecter des règles très strictes en matière sanitaire. Respect des gestes barrière, port du masque ou de la visisère, respect des distances...les préconisations à mettre en œuvre touchent de nombreux domaines.

Les médecins thermaux recommandent également de privilégier les soins individuels par rapport aux soins collectifs mais si les soins en piscine sont maintenus, une distance de 4 m² entre curistes est recommandée. Aux Thermes de Saujon, le choix a été fait de ne pas remettre les bassins collectifs en marche pour l'instant.

Les mesures étaient trop importantes. Pour un bassin pouvant accueillir 20 personnes, il falllait n'en mettre que cinq donc on a fait le choix des soins individuels pour l'hydrothérapie, économiquement c'est mieux aussi.
Myriam Bonnet, secrétaire générale des Thermes de Saujon

L'usage des piscines était déjà très réglementé et sécurisé avant la crise du Covid-19, il le sera encore plus. "Même si les eaux de piscine, fortement chlorées, ne sont pas propices à la survie du virus. L'eau n'est pas un vecteur pour le virus du Covid-19" affirme Myriam Bonnet. 

Les soins en baignoire individuelle seront privilégiés aux Thermes de Saujon après la crise du Covid-19.
Les soins en baignoire individuelle seront privilégiés aux Thermes de Saujon après la crise du Covid-19. © Laurence Couvrand/ France Télévisions

En revanche, les bords des bassins, les vestiaires et les lieux de passage devront être étroitement surveillés et nettoyés. Le protocole d'hygiène s'imposera à tous. Il comprendra, notamment, la désinfection des mains et des pieds, le respect de la tenue réglementaire pour l'accès aux bassins, l'installation de plexiglas dans les lieux communs. Le passage dans le pédiluve chloré et la douche savonnée seront obligatoires.

Aux thermes de Saujon, le Docteur Olivier Dubois, directeur du site, se veut optimiste et rassurant après de longs mois de fermeture.

Tous les curistes qui viendront seront dans un contexte sanitaire de totale sécurité. Des améliorations sanitaires considérables ont été faites et d'importants travaux de rénovation réalisés et même anticipés.
Docteur Olivier Dubois, directeur des Thermes de Saujon

Un programme sur le stress engendré par le Covid-19

A l'heure actuelle, l'établissement, spécialisé dans la prise en charge du stress et de l'anxiété, va repartir le 22 juin qu'avec une vingtaine de clients. Mais la montée en puissance est attendue pour l'été et les mois à venir les Thermes peuvent accueillir jusqu'à 4.500 curistes à l’année. Les répercussions psychologiques des effets du confinement et de l'angoisse face à l'épidémie de Covid-19 pourraient conduire à une augmentation des demandes de prise en charge. Le centre de Saujon a même lancé un programme spécifique sur ce thème.

On propose une prise en charge dans le cadre de la cure pour l'anti-stress qui va être tout à fait adaptée à la situation actuelle mais on a aussi lancé un stage post-covid en rapport avec les psychotraumatismes qu'on a subi pendant la crise. La prise de conscience d'une dégradation de l'état et du sentiment que l'on ne peut pas s'en sortir tout seul, ça prend du temps. Je pense que les curistes qui vont venir à cause du Covid viendront en septembre, octobre ou novembre ou peut-être 2021.
- Docteur Olivier Dubois, directeur des Thermes de Saujon

Pour le docteur Olivier Dubois, les répercussions d'une crise sanitaire comme celle du Covid s'étalent au moins sur trois ans.

Les établissements thermaux savent que l'année 2020 sera difficile à passer, mais ils espèrent que leur activité reprendra un rythme normal à partir du mois de septembre, sauf en cas d'une nouvelle recrudescence de l'épidémie de coronavirus. Avec 29 établissements thermaux, dont quatre en Poitou-Charentes, la Nouvelle-Aquitaine occupe la deuxième place des régions thermales de France, derrière l'Occitanie mais devant Auvergne Rhône-Alpes.

Reportage : comment s'organisent l'ouverture des thermes en Poitou-Charentes ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thermalisme santé société coronavirus économie déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter