Charente-Maritime : une habitante d'Échillais fabrique des visières de protection avec son imprimante 3D

Célia Guillot-Petit est devenue auto-entrepreneur le 23 mars. En plein confinement. Son projet était alors de fabriquer des objets de décoration en 3 D. Mais l'urgence a modifié ses plans, elle fabrique désormais des visières de protection, gratuitement.

© Célia Guillot
Elle a appris à se servir de l'imprimante 3D de son fils, et cela lui a donné des idées. Pourquoi ne pas fabriquer des décorations pour la maison, ou pour Noël. Célia Guillot-Petit a donc décidé de se lancer et de demander le statut d'auto-entrepreneur. Sa demande a abouti... le 23 mars. En plein confinement, à un moment où les gens ne pensent pas vraiment aux décorations de Noël. Alors avec l'aide de son fils et quelques renseignements pris sur Internet, elle a décidé de fabriquer des choses très utiles en ce moment, comme par exemple, des visières de protection.
 
© Célia Guillot
© Célia Guillot

Une production rapide

En deux heures et demi d'impression et avec huit mètres de fil, elle fabrique deux visières. Et elle les met à disposition de ceux qui en ont besoin. Sans demander d'argent. Elle a ainsi équipé son médecin traitant, un cabinet d'infirmières, des supermarchés à Échillais ou à Soubise, la gendarmerie de Saint-Agnan, des ehpad ou bien encore des médecins de l'hôpital de Rochefort. Et ses visières sont gratuites.

Je ne demande pas d'argent, mais souvent les gens me donnent un peu d'argent, ou des oeufs, et même du chocolat.
- Célia Guillot-Petit

Entre les commandes en cours et les visières déjà fabriquées, elle arrive à plus de 350 pièces. Elle ne fait plus que ça.
Les décorations attendront la fin du confinement.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société