Une bombe découverte sur un chantier de construction à Royan

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux

C'est sans doute une bombe datant de la deuxième guerre mondiale qui a été découverte sur un chantier de construction dans le centre de Royan. Les démineurs sont sur place depuis mardi soir.

L'engin est imposant, une centaine de kilos sans doute. Il a été mis au jour sur un chantier de construction à Royan au croisement de l'avenue du maréchal Leclerc et de l'avenue de la Grande Conche. Un projet immobilier y est en construction et c'est un des ouvriers qui a dégagé la bombe en creusant avec sa pelleteuse.

Aussitôt le chantier a été stoppé, les secours prévenus ainsi que la population alentour. La circulation aux abords du chantier a été interrompue. Dès hier soir mardi, les services de déminage se sont rendus sur place pour savoir dans un premier temps si la bombe risquait d'exploser ou si elle était désamorcée.

La bombe enterrée dans un premier temps

Dans un communiqué publié ce mercredi après-midi, la mairie de Royan détaille les opérations de sécurisation.

Suite à la visite de l’équipe de déminage de La Rochelle, une première opération de sécurisation de l’engin explosif est en cours. Elle consiste à enfouir la bombe à quatre mètres de profondeur et de surélever l’emplacement par un mur de terre de trois mètres de hauteur, puis la recouvrir à nouveau.

Mairie de Royan

Les services de déminage vont maintenant décider de la marche à suivre précise la mairie : "Le constat réalisé ce  mercredi matin, par les démineurs de La Rochelle fait l’objet d’une analyse de la situation par le Groupement d’intervention du déminage à Paris afin de déterminer la procédure à employer de « pétardage » éventuel de la charge."

Dans le langage militaire, le pétardage consiste à détruire des munitions, l'opération se passe dans un trou ou dans une zone isolée pour faire exploser les engins.

Plus de 1.500 tonnes de bombes déversés sur Royan

Il s'agit vraisemblablement d'une bombe de la seconde guerre mondiale tombée lors du bombardement de Royan.

En janvier 1945, Royan reste une des dernières poches de résistance allemande sur le littoral atlantique. L'aviation alliée décide donc de bombarder la ville pour en chasser les Allemands. Entre 1.500 et 2.000 tonnes de bombes s'abattent alors sur la ville qui est détruite à 95%. 500 personnes au moins trouvent la mort, 1.000 autres sont blessées, la reddition allemande interviendra quelques mois plus tard en avril 1945 à la faveur d'un autre bombardement.