Cet article date de plus de 7 ans

Saint-Pierre-d'Oléron : une zone commerciale en partie contestée par un riverain

A Saint-Pierre sur l'île d'Oléron, un homme remet en cause les conditions dans lesquelles a été réalisée une partie de la zone commerciale de la Claircière. Il estime que les modalités d'acquisition du terrain sont pour le moins troubles.
L'histoire remonte à 2003. Après l'achat de sa maison, Bernard Tirard, un riverain de la zone de la Claircière, s'aperçoit que des actes ont été modifiés. Le chemin de servitude de 5 mètres de large a été déplacé. Une expertise judiciaire vient même le conforter. Cette modification aurait permis au vendeur de la parcelle voisine de vendre plus cher et à l'acquéreur de monnayer un bâtiment plus grand. Dans ce flou artistique, son voisin lui  aurait carrément perdu une partie de sa maison.

Bernard Tirard a engagé plusieurs démarches en justice, qui n'ont jusqu'à présent pas abouties. Et au final c'est Christiane Taubira, la Garde des Sceaux, qui s'apprête à suivre le dossier.

Le reportage de Olivier Riou et Patrick Mesner
durée de la vidéo: 01 min 50
Saint-Pierre-d'Oléron : une zone commerciale contestée


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice