Un Picto-Charentais publie un dictionnaire sur l'origine des noms des cours d'eau français

Publié le Mis à jour le

Jean Maillet, auteur originaire de Saintes, spécialisé dans des ouvrages sur la langue française, vient de publier son nouveau dictionnaire sur un sujet étonnant : l'étymologie des noms des fleuves, rivières, lacs et îles de la France. Interview

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Le titre de ce dictionnaire est certes informatif mais quelque peu rébarbatif, à première vue : "Dictionnaire étymologique des hydronymes et toponymes nautiques (Histoires d'eaux, fleuves, rivières, lacs, caps, baies et îles de la France)" aux Éditions Honoré Champion.

À l'intérieur, comme tout bon dictionnaire, les noms des cours d'eau et des lacs sont répertoriés par ordre alphabétique. Chaque toponyme est décortiqué pour en donner l'origine étymologique, gauloise ou indo-européenne. Nous avons voulu en savoir plus sur ce travail de recherche, inédit.

Comment vous est venue cette idée d'un dictionnaire sur l'origine des noms des cours d'eau ?

Jean Maillet : Il y a 10 ans, j'ai fait tout un travail sur l'étymologie des noms de lieux par département, à la demande de La Poste. Ce travail n'a finalement jamais abouti, mais j'avais recueilli et écrit 800 pages d'informations sur le sujet. Une partie de ces données m'a permis d'écrire un livre sur " Le Tour de France  en 300 sommets ". Il restait beaucoup de choses à utiliser dans un autre recueil.

 Où et comment avez-vous fait vos recherches ?

JM : Il existe déjà des dictionnaires sur la langue gauloise et la langue indo-européenne dont sont issus les noms aujourd'hui. J'ai pris la liste de tous les cours d'eau et fait des recherches sur leur nom grâce, entre autres, à ces ouvrages.

Á qui s'adresse ce genre d'ouvrage?

JM : À tout le monde ! Aussi bien des spécialistes que le grand public. Imaginez, vous êtes en voiture avec votre dictionnaire à portée de main et chaque fois que vous trouvez un cours d'eau, vous pouvez lire son origine, une anecdote à son sujet...Un vrai livre de vacances !

Comment les Gaulois nommaient-ils leurs rivières et ruisseaux ?

JM : On s'aperçoit que les Gaulois ont souvent divinisé les mers et rivières. La Dive (du nom de l'un des affluents du Thouet) vient de deua/deuos, déesse/dieu en gaulois. Mais ils ont aussi qualifié les eaux en fonction du caractère du cours d'eau ou de son environnement. Par exemple le Thouet vient du gaulois Taua qui veut dire silencieuse, tranquille. Le castor, cet animal bâtisseur, a aussi inspiré des noms. Bebros, castor en gaulois, a donné Beuvron par exemple, rivière qui coule dans le Loir et Cher.

Vous avez déjà publié une vingtaine de livres très spécialisés sur la linguistique, et pourtant ce n'est pas votre métier !

JM: J'ai une maîtrise d'anglais et un certificat en linguistique historique anglaise. Cette spécialité est devenue ma passion, comprendre d'où viennent les mots. J'ai été professeur d'anglais au collège de Bressuire pendant 20 ans avant de devenir professeur de musique baroque. J'écris seulement depuis 2005. Lorsque j'ai crée le jeu de société Etymos, Bernard Pivot m'a demandé d'en faire un dictionnaire. Cela m'a donné un formidable appui pour ensuite écrire des livres sur la langue française. Mon prochain livre en 2023 sera plus accessible : " 5 minutes par jour pour mieux connaître l'Histoire de France "