Une communauté de religieuses vietnamiennes s'installe à Gémozac

Quatre sœurs originaires du Vietnam sont établies depuis le début du mois de février dans la bourgade de Gémozac (Charente-Maritime), une "présence amicale" auprès des paroissiens. 

© Fréderic Cartaud, France Télévisions

Marie-Hien, Marie-Thérèse, Marie-Thé et Marie-Anne ont posé leurs valises depuis quelques jours dans un pavillon de la rue Carnot à Gémozac (Charente-Maritime). Toutes quatre originaires du Vietnam, elles appartiennent à la congrégation "Marie Reine de la Paix" fondée à la fin des années 60 en Asie.

C'est en mémoire de son créateur Mgr Paul-Léon Seitz qu'elles ont fait le choix de venir s'installer dans un bâtiment que le diocèse a acquis et qu'il a fait entierement rénover. Le couvent est à l'étage, l'espace paroissial au rez-de-chaussée. "Nous avons une pièce pour la prière tous les jours et pour la messe de temps en temps" raconte sœur Marie-Hien, "les paroissiens pourront aussi venir prier avec nous".

C'est l'évêque de La Rochelle et Saintes Mgr Georges Colomb qui a œuvré pour leur venue en Charente-Maritime. "Il souhaitait réimplanter la vie religieuse dans notre diocèse" explique Bernard de Lisle, le curé de la paroisse.

Il y a une tradition religieuse ici. Je suis curé de Gémozac depuis quelques mois et les gens me parlent très souvent de ces sœurs qui étaient ici autrefois et qui sont parties. Les gens en ont la mémoire et la nostalgie.

Père Bernard de Lisle, curé de Gémozac

Pour elles, l'évêché a donc imaginé une mission "amicale toute simple" auprès de ceux qui en ont le plus besoin, comme une présence "un peu familière" résume le père de Lisle. Les sœurs auront une activité au plus proche de la population locale : soutiens scolaires, catéchisme, œuvre de patronage, etc. Elles souhaitent également mener des actions caritatives auprès des personnes isolées. 

Pour boucler le financement des travaux de réhabilitation de leur maison d'accueil, le diocèse a lancé un appel à souscription. Il manque 30.000 euros à la paroisse "Bienheureux Jean-Baptiste Souzy". 

Des religieuses vietnamiennes s'installent à Gémozac.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société