Angoulême : la SPA à poil

La SPA de l'Angoumois s'inquiète pour son avenir. L'agglomération du Grand-Angoulême vient de lui retirer 18 000 euros de subventions en raison de la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités territoriales.

Une année de croquettes partie en fumée. La SPA de Mornac devra se priver de 18 000 euros de subventions. L'agglomération du Grand-Angoulême a décidé de procéder à des coupes budgétaires à la suite de la baisse des dotations de l'Etat.

Le refuge de l'angoumois craint de devoir à terme congédier certains de ses salariés. Problème, les 15 employés de l'association sont indispensables pour prendre soin des 200 chiens pris en charge par la SPA. Une réduction des effectifs pourrait donc conduire à l'euthanasie de certains animaux.

Retrouvez le reportage de Bruno Pillet, Christophe Guinot, Maxime Chauvegnie, Christophe Pougeas
Intervenants :
- Sophie Barriére, présidente SPA Refuge de l'Angoumois
- Anne-Marie Bernazeau, vice-présidente en charge des Ressources Humaines Grand-Angoulême