Angoulême : Mathieu Buelens condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'une octogénaire

Dans cette rue tranquille de Barbezieux en Charente, l'octogénaire claude Tavernier a été assassinée / © Maxppp
Dans cette rue tranquille de Barbezieux en Charente, l'octogénaire claude Tavernier a été assassinée / © Maxppp

Aux Assises d'Angoulême, l'ancien gendarme Mathieu Buelens a été condamné à 30 ans de réclusion, dont 22 ans de sûreté. Les jurés et les magistrats ont estimé que le meurtre violent de Claude Tavernier en 2012 à Barbezieux était prémédité.

Par Cécilia Sanchez

Le gendarme de Barbezieux, Mathieu Buelens, qui fête ses trente ans ce samedi 21 novembre, comparaissait devant les Assises d'Angoulême. Il était accusé du meurtre de Claude Tarvernier, 82 ans, en juin 2012 à Barbezieux. Un assassinat violent, puisqu'il l'avait poignardée à 41 reprises.

Hier vendredi 20 novembre, il a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle dont 20 ans de sûreté, assortis d'une obligation de suivi sociojudiciaire pendant 10 ans sous peine de 7 années de prison supplémentaires. 

Un meurtre prémédité

L'enjeu du procès : déterminer s'il avait prémédité son geste. Les jurés ont estimé que oui, et qu'aucun trouble psychologique n'avait altéré son discernement. Ils n'ont pas cru au coup de folie, comme l'invoquait son avocat. 

Après cinq jours de procès et quatre heures de délibération vendredi 20 novembre, il est demeuré toujours amnésique, expliquant "ne pas se souvenir de son geste". L'avocat général avait requis la perpétuité assortis de 22 ans de sûreté. 

A l'issue du procès, il est reparti à la prison de Vivonne, dans la Vienne. 

Le verdict aux Assises d'Angoulême

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus