Cognac (16) : Le club de Basket-Ball a été placé en redressement judiciaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Luc Barré .

Le délibéré a été donné ce lundi en début d'après midi par le TGI d'Angoulême. Le tribunal a demandé l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire pour le club de Basket-Ball. Le CCBB évite ainsi la liquidation judiciaire et sa disparition pure et simple.

Le club de Basket-Ball de Cognac ne disparaîtra pas. Le tribunal a demandé l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire pour le club cognaçais. Le club connaît actuellement de gros problèmes financiers avec un passif qui dépasserait les 600 000 euros. "C'est une décision qu'on attendait" nous a déclaré Laurent Coiteau, le président du CCBB.

La date de cessation de paiements du club est fixée au 5 avril 2018. Un mandataire judiciaire ainsi qu'un administrateur judiciaire sont désignés: il s'agit de Me Jean-Louis Silvestri et de Me Guillaume Laureau.

Pour les entreprises qui conseillent le CCBB, le gel du passif, et la poursuite de l'activité sportive peuvent permettre au club de retrouver un nouveau souffle tout comme n'importe quelle autre entreprise. Le redressement judiciaire du club de Cognac avait été demandé le lundi 25 juin 2018 en audience au TGI par l'avocat du CCBB, Olivier Géral. L'avocat répond à Jérôme Deboeuf et Cécile Landais. 

 
basket

En marge de cette décision du tribunal charentais, le club de Basket-Ball de Cognac a été rétrogradé en ligue Régionale par la fédération Française de Basket-Ball. Le club a fait appel de cette décision auprès de la cour d'appel de la fédération. En cas d'échec, le club est prêt à se pourvoir devant le Comité National Olympique et devant le tribunal administratif. 
L'objectif aujourd'hui des dirigeants est de maintenir le club de Cognac en championnat de Nationale 2.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité