Course de trottinettes : la 26e édition est un succès, les bénéfices aideront à la prise en charge d'enfants handicapés

Le Rotary Club d'Angoulême organise du 26 mai au 1er juin la 26e édition de sa traditionnelle course de trottinettes. Plus de 80 enfants participent cette année à cet événement caritatif, dont les bénéfices seront reversés à l'Institut médico-éducatif d'Angoulême.

En près de 30 ans d'existence, cette course est quasiment devenue une institution en Charente. Du 26 mai au 1er juin, le Rotary Club d'Angoulême organise la 26e édition de sa traditionnelle course de trottinettes. Cette année encore, les participants sont au rendez-vous, avec 84 enfants de huit à onze ans sur la ligne de départ, pour une course en six étapes.

Le Rotary Club fournit les trottinettes et les protections (casque, genouillères), avec lesquelles les enfants repartent à la fin de l'événement. La première étape s'est déroulée dimanche 26 mai avec un contre-la-montre par équipes, "pour mettre les enfants dans le bain" selon Daniel Braud, président de la chambre de commerce et d'industrie (CCI) de la Charente et responsable de l'organisation de la course.

De la compétition, mais surtout du plaisir

Les cinq autres étapes sont des courses en ligne, en individuel, avant l'arrivée à l'Hôtel de Ville prévue samedi 1er juin. À Soyaux, au départ de la deuxième étape, les enfants sont enthousiastes, et les nombreux parents aussi. "On en a deux qui sont bien énervés là, rigole Jeff, papa de deux participants. Six jours de course, c'est quand même beaucoup, on espère qu'ils vont bien s'éclater. Ça a l'air bien parti, l'événement est bien géré, ça fait plaisir !"

Si beaucoup d'enfants viennent évidemment pour gagner, l'esprit de compétition ne fait pas pour autant oublier la bonne ambiance de l'événement. "C'est un plaisir de faire de la trottinette et d'être avec tout le monde, de partager des moments", se réjouit Camille, à l'arrivée de sa première course individuelle.

Toute la difficulté, c'est de pouvoir garder cet état d'esprit : c'est une compétition, mais il faut que ça reste un jeu.

Daniel Braud

Président de la CCI Charente et organisateur de la course

À Soyaux, c'est Théo qui a passé la ligne d'arrivée en premier. Pour sa deuxième participation à la course, il remporte sa première victoire et prend la tête du classement général. "Ça s'est plutôt bien passé, même si c'était un peu difficile, j'ai eu mal à la jambe au bout d'un moment", raconte Théo, parti "à fond" comme il l'avait prévu. "Je suis super content de la victoire, car d'habitude j'étais troisième ou deuxième", ajoute le vainqueur du jour.

Côté parents, certains étaient déjà là lors des premières éditions. Coralie a connu les débuts de la course de trottinettes dans les années 2000 : "Je ne participais pas, mais j'encadrais la course en rollers, à la place des motos", détaille cette maman, qui voit sa fille participer pour la première fois cette année. "C'est une grande émotion, ça remet quand même 25 ans en arrière !"

Une course caritative

Depuis ses débuts, la course de trottinettes amuse petits et grands, mais a aussi un but bien précis : récolter des fonds pour diverses associations. Cette année, c'est l'Institut médico-éducatif (IME) Ma Campagne d'Angoulême qui a été choisi. "C'est 14 000 ou 15 000 euros qu'on va [leur] remettre, précise Daniel Braud, en charge de l'organisation de la course. C'est une opération concrète, et chaque enfant est sensibilisé là-dessus."

C'est ce qui fait, je pense, la spécificité de cette course : ce sont des enfants qui courent pour d'autres enfants.

Daniel Braud

Président de la CCI Charente et organisateur de la course

En 25 éditions de cette course de trottinettes, le Rotary Club d'Angoulême a récolté près de 350 000 euros, qui ont été redistribués chaque année à différentes associations.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité