Après la mort de Logan dans les Chais Montaigne à Angoulême, la mère de l'adolescent demande leur fermeture

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux
durée de la vidéo: 01 min 40
La mère de Logan se bat pour faire fermer le site des Chais Montaigne à Angoulême

Le 20 juin 2015, Logan, un jeune garçon de 13 ans a fait une chute mortelle du toit du Chais Montaigne, une friche industrielle à Angoulême. Sa mère poursuit son combat pour obtenir la fermeture ou la sécurisation du site.

C'est une friche industrielle coincée entre la voie ferrée et le golf à Angoulême. Les Chais Montaigne étaient autrefois une entreprise qui comptait 40 salariés, mais depuis 12 ans, l'usine est vide et à l'abandon. C'est même devenu un terrain de jeu pour les graffeurs et les jeunes en mal de sensations fortes, sauf qu'en juin 2015, Logan un jeune garçon de 13 ans s'est tué en tombant du toit.

Sa mère se bat depuis la mort de son fils pour que le site soit fermé, sécurisé ou rasé, mais qu'il ne soit surtout plus le théâtre d'un faits-divers aussi tragique.

Relancer l'enquête

Une enquête préliminaire a été ouverte pour faire la lumière sur les responsabilités dans cette affaire, mais elle n'avance pas. À qui appartient le site ? Un Espagnol de 59 ans, Juan Ignacio Arzoz, serait en fait le propriétaire  mais un promoteur basque affirme de son côté que c'est lui.
La mère de Logan a décidé de réitérer sa plainte pour homicide involontaire et mise en danger d'autrui qu'elle avait déposée en décembre 2015. Elle espère ainsi relancer l'enquête et aboutir très vite à une sécurisation des lieux pour éviter qu'un nouveau drame ne s'y déroule.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.