Deux soldats charentais tués en août 2003 en Côte d'Ivoire : 20 ans de prison pour l'accusé

La Cour d'assises de Paris a condamné ce vendredi 11 mai Ivoire Amani Touré à 20 années de prison pour avoir tué le brigadier chef Rivière et le caporal Dupré en 32003 en Côte d'Ivoire. Absent lors de l'audience, un mandat d'arrêt a été délivré contre lui.

Tribunal de Grande instance de Paris (illustration)
Tribunal de Grande instance de Paris (illustration) © IP3 PRESS/MAXPPP
Depuis mercredi 9 mai, la cour d'assises de Paris a étudié les circonstances de la mort de deux soldats, membres de régiments basés en Charente. Le brigadier-chef Fabien Rivière appartenait au 515e RT de la Braconne et le caporal Mickaël Dupré, au 1er RIMA d'Angoulême.

Ils avaient trouvé la mort en 2003 en Côté d'Ivoire, par des membres des Forces nouvelles ivoiriennes. Deux auteurs présumés avaient été identifiés : le premier Ibrahim Kone, est mort en 2007. Le second, Ivoire Amani Touré, est en fuite après une évasion de prison en 2011. Ce vendredi 11 mai, la cour d'assises de Paris l'a condamné, en son absence, à 20 ans de récluson. Un mandat d'arrêt a par ailleurs été délivré à son encontre.

Selon leur avocat, "les familles des militaires tués et les militaires présents étaient unanimement apaisés". 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société armée sécurité