Bannière résultats municipales

Replay. Ce qu'il faut retenir du débat sur France 3 entre les candidats d'Angoulême pour les municipales 2020

En vue des élections municipales, la rédaction de France 3 Poitou-Charentes se mobilise et vous propose un premier débat entre les candidats, têtes de liste, qui se présentent lors de ce premier tour à Angoulême (Charente).

Le débat entre les candidats, têtes de liste à Angoulême, mercredi 4 mars 2020 à 21h05 et en replay sur internet.
Le débat entre les candidats, têtes de liste à Angoulême, mercredi 4 mars 2020 à 21h05 et en replay sur internet. © France Télévisions
Durant 45 minutes, Jérôme Vilain (France 3 Poitou-Charentes) et Pierre Marsat (France Bleu Poitou) animent les débats entre les différents candidats et têtes de liste à Angoulême, ce mercredi 4 mars à 21h05. Débat enregistré dans les conditions du direct.

A Angoulême, cinq listes se présentent lors de ce premier tour des élections municipales. Il n'y a pas de candidat représentant le rassemblement National.

Voici les noms des invités :

Les thèmes débattus

Trois grands thèmes principaux ont été débattus par les candidats. Ils ont abordé le cadre de vie et la propreté dans la ville, les questions de voirie et de circulation et enfin les problèmes de la sécurité et la rénovation des écoles.


La nécessaire amélioration de la propreté dans la ville

Tous les candidats s'accordent sur ce point. Il est nécessaire d'améliorer la propreté et le cadre de vie dans la ville. C'est une des préoccupations majeures de la vie quotidienne pour les Angoumoisins.
Pour le maire sortant, Xavier Bonnefont, soutenu par Les Républicains et la République en Marche, cette question est primordiale.

Le cadre de vie, c'est l'ADN de notre projet...Sur la propreté, des choses ont été faites et d'autres restent à faire. Nous avons travaillé avec Grand Angoulême sur l'amélioration de la collecte des déchets ménagers et sur la création d'une brigade de la propreté qui a déjà amélioré la propreté dans la ville. Sur Angoulême qui est une ville préfecture, il faut amplifier la communication mais travailler aussi à une tolérance zéro en terme de non-respect des jours et des horaires pour la sortie des déchets ménagers.

La candidate écologiste et vice-présidente de la région Nouvelle-Aquitaine, Françoise Coutant, à la tête d'une liste de rassemblement, estime qu'il faut intégrer ces questions dans un projet plus global d'organisation de la vie municipale co-construit avec les habitants.

Il faut avoir un état d'esprit de transition démocratique. Nous proposons la création d'un conseil permanent de l'action communale dans lequel se retrouvent habitants, experts et élus. Il sera garant des engagements pris et sera là pour évaluer les politiques mises en place.

Elle estime qu'il faut associer les habitants à l'amélioration de la propreté et à l'aménagement urbain que la candidate considère comme une priorité.

C'est le quotidien de chacun de nous d'habiter dans un quartier que l'on veut apaisé, propre et convivial.

Pour Olivier nicolas, le candidat Lutte Ouvrière, il faut avant tout plus d'éboueurs

Que faire des friches industrielles ?

Raphael Manzanas, à la tête d'une liste de gauche, estime "qu'avoir 10 à 15% du terrain communal à disposition peut être séduisant". Il propose que les friches d'anciennes usines comme la SAFT ou la SNPE deviennent des lieux "pour une transition vers une économie verte, vers l'industrie de la dépollution qui va permettre ensuite d'avoir des sous-produits permettant de développer la ville économiquement".

Une idée qui séduit également la candidat eécologiste François Coutant qui insiste cependant sur le gros travail de dépollution à accomplir.

Sur le site de l'ancienne poudrerie, il faudra vérifier que la dépollution est réelle et ensuite sur cette espace là, on pourra construire des espaces mieux végétalisés.

 Pour Xavier Bonnefont, il va falloir discuter du projet à réaliser sur le site de la SNPE  mais il faut aussi s'occuper des friches en centre-ville.
Cette question de la valorisation des friches industrielles et immobilières fait partie des thèmes majeurs dans les programmes des candidats à la mairie.

Amélioration de la mobilité et bus gratuits

Comme dans de nombreuses villes, la question de la gratuité ou non des bus urbains est largement évoquée par les candidats et les habitants. Faut-il des bus gratuits à Angoulême ? Bien évidemment, les réponses sont diverses entre les partisans, les opposants et ceux qui disent qu'il faut y réfléchir.
Le candidat de Lutte Ouvrière ne se prononce pas pour la gratuité.

Moi la gratuité, je suis d'accord mais qui paye? Je pense que ceux qui doivent financer ce sont les entreprises et les centres commerciaux parce que c'est eux qui profitent en premier lieu des déplacements de travailleurs ou de clients pour faire des profits.

Xavier Bonnefont, le maire sortant, s'est déjà prononcé contre la gratuité des transports car pour lui, "celà veut dire plus d'impôts" mais il se dit favorable à "des expérimentations de gratuité sur quelques jours ou sur quelques horaires pour dynamiser le cœur de ville".
Pour Françoise Coutant, il faut "étudier la pertinence de la gratuité".

Ce n'est pas forcément des impôts en plus, il y a la question du versement transport à étudier et si les bus sont gratuits il y aura plus de contrôles et de billeterie, donc il y a des économies possibles.

Raphaël Manzanas, lui, se prononce catégoriquement en faveur de la gratuité alors que Martine Pinville insiste, pour sa part, sur la nécessité d'améliorer le service des transports en commun, notamment en multipliant les arrêts et en ajoutant des lignes supplémentaires.

Les caméras de surveillance et le rôle de la police municipale 

Le maire sortant, Xavier Bonnefont, souhaite poursuivre les actions déjà mises en place notamment en renforçant les effectifs de la police municipale pour qu'elle soit plus sur le terrain.

Nous proposons de les mettre à vélo pour qu'elle soit plus au contact des Angoumoisins. Nous proposons aussi d'augmenter le nombre de caméras de vidéo protection et ensuite de pérenniser une brigade semi-nocturne en coordination avec la police nationale jusqu'à deux heures du matin.

Pour Martine Pinville, il faut "bien définir les missions de la police municipale. Il faut améliorer le lien entre police municipale, police nationale et les habitants et celà passe par l'ilôtage, c'est à dire une présence à pied, en vélo sur le terrain.

Françoise Coutant, de son côté, propose "d'évaluer le rôle des caméras de surveillance car malgré leur mise en place, on a toujours des problèmes d'insécurité à Angoulême".
Raphael Manzanas estime que le rôle de la police municipale doit être recentré sur "la proximité et les missions de médiation" alors qu'Olivier Nicolas estime qu'il faut avant tout "s'attaquer à la racine du mal qui est l'augmentation du chômage de masse".

Revoir le débat en replay

Replay. Débat pour les municipales à Angoulême du 4 mars sur France 3

Les résultats du second tour de 2014 à Angoulême

Participation : 56,09%

Population :  41.776 habitants (Données Insee 2009)
- Inscrits : 63,54 % - 26.545
- Votants : 56,71 % - 15.053
- Abstention : 43,29 % - 11.492
- Exprimés : 53,45 % - 14.188 Les élections municipales ont lieu les 15 et 22 mars prochain. Dès le mercredi 26 février, les antennes régionales de France 3 diffuseront 287 débats organisés sur l'ensemble du territoire métropolitain. France 3 Poitou-Charentes vous propose une série de huit débats sur nos antennes les 26 février, 4, 11 et 18 mars.

En prime time et sur Internet

Chaque mercredi, les débats seront diffusés en simultané et en prime time, aux alentours de 21h05. Au cours de chacune de ces soirées exceptionnelles d'une durée de 1h30, nous vous proposerons deux débats à suivre à la télévision et sur notre site internet.

Le programme des débats, par date

Mercredi 26 février :
- Poitiers (21h05)
- Saintes (21h50)

Mercredi 4 mars :
- Angoulême (21h05)
- Cognac (21h50)

Mercredi 11 mars :
- La Rochelle (21h05)
- Niort (21h50)

Mercredi 18 mars :
- Villes à déterminer en fonction des résultats du premier tour.

 

Huit débats sur l'antenne de France 3 Poitou-Charentes

Une carte interactive

Sur tous nos territoires, nos équipes se mobilisent plus encore à l’approche des deux tours du scrutin municipal.
A la télévision, pour vous donner les clés des principaux enjeux, et parce que nous sommes un miroir de votre proximité, près de 300 débats sont diffusés sur vos antennes régionales, en première partie de soirée.
Pour vous connecter sur ces débats qui vous concernent qui vous intéressent en Poitou-Charentes, cliquez sur la ville de votre choix.
Accédez à cette carte, qui va se remplir au fil des semaines et des soirées. Vous y trouverez déjà les lieux et dates.
 
Les 15 et 22 mars, les soirées électorales en région dès 19h55
A l'occasion des deux tours de scrutin qui ont lieu les 15 et 22 mars, les deux soirées électorales organisées par France 3 débuteront dès 19h55 pour une première tranche régionale jusqu'à 21h, puis de 21h15 à 22h et de 22h15 à 23h et enfin après minuit pour les tout derniers résultats. Parallèlement, sur le site internet de France 3 Poitou-Charentes, vous pourrez retrouver les résultats des communes qui vous intéressent, ainsi que les réactions des candidats et les analyses du vote.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter