La fête des mères dans un Ehpad de Charente : le bonheur de se retrouver

La fête des mères marque symboliquement l'entrée en vigueur de mesures moins restrictives dans les Ehpad. Dans la résidence de La Source à L'Isle d'Espagnac en Charente, Edith, l'une des résidentes a pu rencontrer ses enfants et ses petits-enfants pour la première fois depuis des mois.

Edith entourée de ses proches pour la fête des mères.
Edith entourée de ses proches pour la fête des mères. © FTV

Dans les Ehpad, la célébration de la fête des mères s'est déroulée dans le contexte du déconfinement. Depuis le 5 juin, de nouvelles recommandations nationales sont en vigueur et les consignes moins drastiques. 

Les gestes barrières, les masques et le gel de désinfection restent de mise mais les établissements peuvent accueillir davantage de monde, il y a moins de distance et les enfants peuvent participer aux visites.

Des rencontres avec les petits-enfants

A L'Isle d'Espagnac en Charente, c'était jour de fête ce dimanche pour les résidents de l'Ehpad de La Source. Pour la première fois depuis le confinement, l'établissement a ouvert au public un week-end mais pas question pour les familles de rentrer dans la résidence. Trois espaces bien séparés ont été mis à disposition des visiteurs. Les mesures ont été assouplies, l'Ehpad de la Source peut désormais accueillir plusieurs familles simultanément.

Cela permet de faire venir les petits enfants avec des masques bien sûr mais surtout sans la présence d'un professionnel, les familles ont retrouvé une intimité. Malheureusement il est impossible de se toucher, de s'embrasser et de donner des cadeaux,
Anne-Catherine Lloret, directrice de l'Ehpad de la Source

Mais dans cet Ehpad tout était prévu, les familles ont donné les cadeaux bien à l'avance pour qu'ils soient mis en quarantaine, les résidentes ont finalement pu les recevoir le jour de la fête des mères.

Edith, l'une d'entre elles, a accepté de partager avec l'une de nos équipes, ce bonheur des retrouvailles avec ses proches après une période de confinement dont le souvenir reste douloureux.

C'est très très dur, j'ai une famille formidable, j'allais chez les uns, chez les autres et là de ne plus voir personne, j'en ai fait de la dépression.

© FTV

Catherine, l'une des filles d'Edith, a pu s'assoir à côté de sa mère pour la première fois depuis des semaines, sans une table, jusque-là obligatoire, pour les séparer.

Cela me fait vraiment plaisir de voir maman d'aussi près, ça fait trois semaines que l'on peut venir mais c'était sur rendez-vous et il y avait toujours une tierce personne.

Les petits enfants et arrières petits enfants ont pu approcher pour la première fois leur grand-mère. "Cela me fait beaucoup de bien, ma mamie me manquait beaucoup", nous a confié Nolan ce dimanche.

 

Reportage de Jérôme Deboeuf, Christophe Guinot et Alexia Rouy :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société génération senior
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter