Cet article date de plus de 5 ans

Le prix "Couilles au Cul" : une récompense non officielle du courage artistique au festival d'Angoulême

L'organisation du Festival d'Angoulême et Charlie Hebdo ayant renoncé à remettre conjointement un prix de la Liberté d'Expression, la maison d'édition Fluide Glacial a pris l'initiative de créer le prix « Couilles au Cul » qui récompensera le courage artistique d’un dessinateur.
Une partie de l'équipe de Fluide Glacial
Une partie de l'équipe de Fluide Glacial © Renaud Joubert/maxppp
Dans un communiqué de presse, la Maison d'édtion Fluide Glacial (qui a dans son catalogue des auteurs comme Binet, Edika, Blutch, Bouzard...), explique pourquoi elle a décidé de créer ce nouveau prix pendant le festival d'Angoulême 2016 :

"Yan Lindingre, rédacteur en chef de Fluide Glacial et dessinateur de presse s’associe au festival off de la BD d’Angoulême, qui décerne déjà le Prix Schlingo (prix de l’humour dit « gros nez ») afin de créer et de remettre le Prix « couilles-au-cul » récompensant le courage artistique d’un auteur (bande dessinée, dessin de presse… d’humour).

L’intitulé est volontairement trivial et provocant, mais il permet de rappeler que le métier des humoristes, et en l’espèce des dessinateurs de presse, c’est de faire rire. Même si certains l’ont payé de leur vie, il ne faut pas penser que les dessinateurs d’humour sont devenus du jour au lendemain des gens graves. « Sentinelles de la liberté d’expression », pourquoi pas… Mais humoristes avant tout !

Lors de la présentation du programme de la 43e édition du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême, Franck Bondoux (directeur du FIBD) et Marika Bret (DRH de Charlie Hebdo) annonçaient qu’ils ajournaient la remise d’un nouveau prix décerné à la liberté d’expression, estimé « trop dangereux pour le Lauréat ».

Toute proportion gardée, nous pensons au contraire qu’un prix Nobel de la Paix n’a jamais nui à son récipiendaire si ce dernier subit des menaces dans son pays. Par l’octroi d’un prix un tant soit peu médiatisé, le lauréat gagne en visibilité et s’assure des soutiens de par le monde.


Ce prix du « courage artistique » est une petite goutte d’eau dans l’océan des drames que le monde traverse, mais c’est une petite goutte qui nous coûte peu, et qui peut permettre à un artiste de mieux se faire connaître et trouver des opportunités professionnelles qui amélioreront son quotidien.

L’idée de récompenser une dessinatrice (puisqu’il s’agira d’une femme) courageuse qui doit se battre pour publier, faire face à des menaces, nous a paru de bon aloi… à un moment où l’on oublie même les femmes dans la liste des candidats au Grand Prix du FIBD 2016."
L'équipe de Fluide décernera ce prix le samedi 30 janvier à Angoulême
Le Prix Couilles-au-cul (Sculpture originale) sera décerné le samedi 30 janvier à 11h30 (avant la remise du Prix Schlingo) à la Maison d’Isabelle, 37.2 Impasse Charlie Schlingo, Angoulême.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bande dessinée culture livres festival bd d'angoulême