Cet article date de plus de 3 ans

La truffe, ce champignon si convoité

Vendu 890 € le kilo sur le marché de Jarnac (Charente), le diamant noir est un produit de luxe. Comme dans les parcs à huîtres, les truffières sont surveillées de très près par les forces de l'ordre. 
© J. Debœuf, FTV
Sur le très réputé marché de gros de Jarnac (Charente), la truffe s'arrache à prix d'or : 890 € le kilo ! Parfois, même plus pour les produits de première qualité.  

De telles sommes suscitent les convoitises surtout en cette période de fêtes. Les truffières sont donc placées sous haute surveillance pour lutter contre les vols. En quinze jours, il y en a eu deux : l'un en Charente, l'autre en Charente-Maritime.

Même si le phénomène reste encore marginal dans la région, "il faut commencer maintenant à faire de la prévention " explique Régis Mesnier, le président de la fédération régionale des trufficulteurs du Poitou-Charentes. 

Il s'agit aussi d'empêcher que des drames surviennent. En 2015 un trufficulteur a été condamné a 8 ans de prison pour avoir blessé mortellement un voleur dans la Drôme.

Reportage de Jérôme Debœuf, Christophe Guinot et Yann Capy (intervenant : Eric Chasseriaud, président du marché aux truffes de Jarnac ; Adjudant-Chef Hervé Arcelin, commandant de la brigade de gendarmerie de Rouillac ; Regis Mesnier, président Fédération régionale des trufficulteurs du Poitou-Charentes) 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie sorties et loisirs