Vainqueur du Biarritz Olympique (29-24), Soyaux-Angoulême fait une belle opération dans sa quête du maintien

En position de barragiste avant cette journée de Pro D2, le SA XV était dans l'obligation de l'emporter dans son antre de Chanzy pour se donner de l'air. Porté par plus de 5000 spectateurs et malgré une timide entame, les Charentais l'emportent et sortent de la zone rouge. C'est l'adversaire direct qui prend provisoirement la place de barragiste.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Chaque saison en Pro D2, cette période du mois de février est un véritable tournant, en haut, comme en bas du classement.

À l'heure où les positions commencent à se dessiner, les duels entre équipes de même zone prennent donc des allures de matchs couperets.

Le démarrage tambour battant de Biarritz

Hier soir au stade Chanzy d'Angoulême, le SA XV jouait une rencontre capitale pour la suite de la saison. 14ème et premier non-relégable au coup d'envoi, les joueurs d'Alexandre Ruiz se devaient de gagner face aux Basques, alors en position de barragiste.

C'est pourtant Biarritz qui entre le mieux dans la partie avec un essai express de Kibirige, transformé par Searle (0-7, 5ème).

Les Charentais s'en remettent alors à la botte de leur buteur, Corentin Glénat pour recoller grâce à deux pénalités (6-7), mais le Biarritz Olympique profite des errements défensifs charentais pour filer inscrire un deuxième essai par Aurrekoetxea pour reprendre la main (6-14, 12ème).

À la mi-temps on s'est dit que l'on avait su faire preuve de caractère

Tanguy Kerdrain

Entraîneur des avants du SA XV

Le SA XV réagit

Dos au mur, malmené dans le jeu, Soyaux-Angoulême change de braquet, devient dominateur. En conclusion d'une belle action collective et d'un exploit individuel de Saubsuse, le pilier charentais Tabarot file à l'essai. Au pied, Botica transforme avant d'inscrire une pénalité. À la pause, les Charentais basculent en tête (16-14) : " À la mi-temps, on s'est dit que l'on avait su faire preuve de caractère. Dans ces matches couperets, face à des adversaires directs pour le maintien c'est important " confiait après-coup Tanguy Kerdrain, l'entraîneur des avants du SA XV.

Un mano à mano incessant

Au retour des vestiaires, Botica ajoute trois points pour le SA XV. Mais les Biarrots frappent à nouveau. Chirurgical au pied, Searle redonne espoir au BO sur une pénalité, avant que les visiteurs ne creusent l'écart grâce à la réalisation de leur premier centre, Morgan, intenable au coeur du jeu lors de cette rencontre. Soyaux-Angoulême est de nouveau au pied du mur (19-24).

Portés par plus de 5 000 spectateurs, les violets repartent à l'offensive et ne tardent pas à réagir. Après de multiples pick and go, Biarritz est sanctionné d'un premier carton jaune. Les Biarrots ne parviennent pas à régler leur discipline, et sont à nouveau sanctionnés d'un carton jaune, mais aussi d'un essai de pénalité (26-24). À 13, Biarritz subit, mais ne rompt pas avant de s'offrir un sursaut d'orgueil. C'est cependant Soyaux-Angoulême qui creuse l'écart grâce à un nouveau coup de pied de Botica (29-24).

Soyaux reste solide en fin de match

Mais équipe joueuse, Biarritz sort son va-tout. Après un turn-over, les Basques remontent le terrain en multipliant les séquences ballon en main... jusqu'à se retrouver à proximité des 22 mètres charentais. Mais Soyaux-Angoulême, dans le sillage de son capitaine Gautier Gibouin résiste.

Biarritz commet un en-avant, le SA XV s'impose (29-24), Biarritz doit se contenter du point de bonus défensif.

La tuile Corentin Glénat

Seule ombre au tableau de cette soirée et non des moindres, la grave blessure de l'ouvreur Corentin Glénat en première période. Après des examens, le joueur du SA XV souffre d'une fracture à la malléole et devrait être tenu éloigné des terrains durant de longues semaines.

Les Charentais, 14ème de Pro D2 devront donc faire sans lui dès vendredi à l'heure de se déplacer à Dax (10ème).

Prochain rendez-vous à domicile le vendredi 23 février face à Provence Rugby, l'un des favoris à l'accession en Top 14 pour un match de gala.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité