Cimetière de Cognac : une enquête ouverte pour acte de vandalisme

Publié le Mis à jour le

Le parquet d'Angoulême a ouvert une enquête pour acte de vandalisme. Dans la nuit de mardi à mercredi, une centaine de tombes du cimetière du Breuil de Cognac ont été endommagées.

Le parquet d'Angoulême a ouvert une enquête sur des actes de vandalisme dans le cimetière du Breuil à Cognac où une centaine de tombes ont été endommagées dans la nuit de mardi à mercredi.

Des plaques et de nombreux symboles chrétiens ont notamment été abîmés, sans qu'il soit possible de dire s'il s'agit d'autre chose qu'un simple acte de vandalisme.

"J'espère qu'il n'y a pas de connotation politique ou religieuse", s'était alors insurgé le maire de Cognac Michel Gourinchas, sur notre antenne.

Le maire de Cognac doit se rendre ce jeudi après-midi sur les lieux, en compagnie de la sous-préfète de Cognac, Chantal Guélot, "en solidarité avec les familles des défunts dont les tombes ont été dégradées", quelques jours avant la Toussaint.

L'enquête porte sur "la dégradation volontaire de biens privés".