Covid-19 : le virus se propage dans plusieurs EHPAD de Charente, 16 décès au total à Jarnac

L'EHPAD de Jarnac est l'un des principaux lieux de contamination au Covid-19 dans le département de la Charente. Quatre résidents sont décédés le week-dernier et cinq en cours de semaine ce qui porte le nombre total des décès à 16 depuis le 22 octobre dans l'établissement.
Actualisé le 7 novembre 2020 :
Alors que quatre nouveaux décès avaient été enregistrés au cours du week-end du 1er novembre, cinq résidents sont décédés au cours de cette semaine à l'EHPAD de Jarnac. Ce qui porte à 16 le nombre total de morts au Covid-19 dans cet établissement installé au sein de la résidence médico-sociale de Jarnac.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le virus s'est propagé très vite à l'EHPAD de la résidence médico-sociale de Jarnac où les premiers cas de Covid-19 parmi les résidents ont été signalés le 19 octobre dernier. La semaine dernière, l'ARS Nouvelle-Aquitaine indiquait que plus de la moitié des résidents était touchée par le virus. Pour Martine Liège, la directrice adjointe de l'ARS en Charente, la relative autonomie des résidents de cet EHPAD installé au sein de la Résidence Médico-Sociale, pouvait expliquer la rapidité de la contamination.  L'établissement est touché de plein fouet par l'épidémie et le week-end dernier, deux nouveaux décès de résidents ont été enregistrés, portant à onze le nombre total de morts depuis le 22 octobre.
Plusieurs membres du personnel sont également contaminés. Un dépistage massif est organisé depuis ce mardi au sein de l'établissement qui dépend de l'hôpital de Cognac et où une cellule de crise a été constituée. Des renforts en professionnels de santé ont également été mis en place et les visites sont interdites.

D'autres établissements accueillant des personnes âgées sont également touchés dans le département, c'est le cas de l'EHPAD de Saint-Michel près d'Angoulême où 30 cas ont été recensés parmi les 78 résidents et 16 parmi les 61 salariés.
La contamination y est plus récente et à l'heure actuelle son origine reste encore à établir de façon certaine.

A l'origine, on pensait que c'était suite à une formation, après laquelle on avait des salariés avec des symptômes qui ont été écartés du service et testés, on pensait alors que c'était la porte d'entrée. Aujourd'hui, quand on voit la propagation parmi les résidents, on a le sentiment qu'il y avait plusieurs portes d'entrée. Aujourd'hui, la définir clairement c'est très compliqué.

Alexandra Mathieu, directrice de l'EHPAD André Compain à Saint-Michel

D'autant que les professionnels de santé sont surpris par la forme que prend la maladie avec des manifestations différentes par rapport à celles observées lors de la première vague qui avait très largement épargné les établissements charentais.

Il n'y a pas de symptômes de détresse respiratoire, nous sommes étonnés par les symptômes. On n'a pas de température, ce qui aurait été un indicateur qui nous aurait alerté tout de suite, on est sur des symptômes légers comme de la toux, une grande fatigue et des selles liquides, c'est ce qui doit nous inquiéter maintenant.

Alexandra Mathieu, directrice de l'EHPAD André Compain à Saint-Michel

Un test massif a été effectué vendredi dernier et par mesure de sécurité, les résidents sont tous confinés dans leur chambre. Pour éviter au maximum tout risque de propagation, ici aussi, les visites des familles sont suspendues.

D'autres cas de Covid-19 ont été relevés dans un troisième EHPAD charentais. Il s'agit de celui de Roumazières, dans le nord du département, où 29 résidents et 12 membres du personnel ont été testés positifs.

Reportage de Jérôme Deboeuf, Cécile Landais et Christophe Pougeas
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société personnes âgées famille