La ville de Cognac célèbre le millénaire de sa fondation

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol
Le centre-ville historique, appelé aussi le 'Vieux Cognac"
Le centre-ville historique, appelé aussi le 'Vieux Cognac" © wikimapia.org

Cognac, qui a donné son nom à l'un des plus célèbres alcools au monde, célèbre son millénaire demain vendredi en présence d'une soixantaine de représentants étrangers de villes jumelées avec la commune, dont la fondation officielle a été fixée à l'an 1016.

Le territoire de Cognac était déjà peuplé dès l'Antiquité et au début du Moyen-Âge, comme en témoignent de nombreux vestiges. Mais la "ville" elle-même n'aurait réellement pris forme qu'à partir de 1016 avec la création par des moines bénédictins du prieuré Saint-Léger, non loin d'un "castrum" (château-fort primitif) appartenant aux futurs seigneurs de Cognac, autour desquels s'était rapidement constitué un bourg.

Tantôt anglaise, tantôt française à partir du XIIIe siècle, la seigneurie de Cognac ne sera définitivement reprise aux Anglais qu'en 1448 par le duc François Ier de Bretagne. Quelques décennies plus tard, en 1494, c'est un autre François Ier, futur roi de France, qui verra le jour au château de Cognac, où séjourne sa mère, la princesse Louise de Valois.

Pour souffler ses 1000 bougies, Cognac organise depuis le début de l'année une série d'animations et d'évènements, sans pour autant avoir fixé une date-anniversaire précise. La ville a cependant décidé de célébrer son millénaire en parallèle aux commémorations de la libération de la ville de l'occupation nazie, le vendredi 2 septembre 1944, un temps fort auquel neuf délégation issues des villes jumelées avec Cognac ont été conviées.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.