Le maire de Cognac veut armer sa police municipale

François Hollande en avait parlé quelques jours après les attentats devant les maires de France en évoquant l'armement des polices municipales. Dans la région certaines villes ont franchi le pas. A Cognac le maire Michel Gourinchas veut attribuer pistolets et tasers à sa police municipale. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Armer la police municipale : l’affaire avait suscité la polémique il y a 6 mois à Cognac et dans un premier temps le maire Michel Gourinchas s'y était opposé. Mais depuis le 13 novembre et les attentats sanglants de Paris, son jugement semble avoir évolué : d'ailleurs de plus en plus de maires prennent la décision d'attribuer des tasers et même des armes de poing à leur police municipale.

Ils s'appuient pour cela sur une circulaire envoyée à tous les préfets de France par le ministère de l'Intérieur. Bernard Cazeneuve demandait dans ce texte de répondre favorablement aux demandes d’armements exprimés par les maires.

Les policiers municipaux de Cognac, ville de 20.000 habitants en Charente, craignent de plus en plus pour leur propre sécurité. Leur maire Michel Gourinchas les as entendu et il a finalement annoncé "Pas la joie au coeur..." que sa police municipale allait être armée de revolvers et de tasers d’ici six mois. 

Reportage à Cognac de Jérôme Deboeuf, Laurent Gautier et Etienne Josianne.