Des gargouilles érotiques photographiées par un Charentais

© Jean-Marie Sicard
© Jean-Marie Sicard

En Charente, un professeur de photographie à la retraite a pris plusieurs milliers des clichés de sculptures érotiques sur les façades et à l'intérieur des églises en Poitou-Charentes et ailleurs.

Par D.L.

Depuis 2008, Jean-Marie Sicard, un Charentais, passionné d'art roman et ancien professeur de photographie, capte l'intimité dévoilée sur les façades des églises :
Une passion venue par hasard, lorsque son médecin lui a demandé en 2008 de faire de la marche. Résultat : l'homme a parcouru les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, et découvert les vices cachés de l'Eglise.
Aujourd'hui, il aimerait concrétiser son oeuvre à travers la publication d'un ouvrage.
Des gargouilles érotiques photographiées par un Charentais

 

Sur le même sujet

Les + Lus