Cimenterie Lafarge-Holcim : proposition de "reclassement" pour 61 salariés

Lafarge-Hocim a présenté ses propositions pour le "reclassement" de 61 salariés sur le site de la Couronne (Charente), dont la fermeture partielle a été annoncée mardi. La cimenterie sera reconvertie en usine de broyage.

89 emplois sont menacés par la fermeture du site de La Couronne
89 emplois sont menacés par la fermeture du site de La Couronne © Amat Michel / Maxppp
Des comités d'entreprise ont eu lieu dans les sites concernés par le plan de restructuration de Lafarge-Holcim ce mercredi matin. Au total, 260 salariés sont concernés sur les deux sites qui vont être reconvertis, soit 116 à La Couronne (Charente) et 144 au Havre (Seine-Maritime), a précisé le cimentier. 

En Charente, 61 salariés se verront proposés des "solutions de reclassement en France d'ici à la rentrée", indique-t-on du côté du groupe franco-suisse. 28 départs en retraite sont également prévus à La Couronne. Les 27 salariés restants travailleront dans la future usine de broyage.

Dans le cadre de son projet, le groupe indique qu'il a prévu d'investir 117 millions d'euros en France d'ici la fin 2017. 15 millions seraient affectés à la transformation des deux sites de La Couronne et du Havre. 37 millions seraient, eux dédiés à la modernisation de l'usine de Martres-Tolosane en Haute-Garonne. Les 65 millions seront "pour maintenir un réseau d'usines, pérennes, performantes et compétitives en France".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie industrie