Coronavirus : le préfet de la Haute-Vienne, l'ARS et la rectrice d'académie font le point

Conférence de presse ce lundi 9 mars 2020 en préfecture. / © France 3 Limousin
Conférence de presse ce lundi 9 mars 2020 en préfecture. / © France 3 Limousin

Ce 9 mars 2020, le préfet de la Haute-Vienne, le directeur territorial de l'ARS et la rectrice de l'académie de Limoges ont fait le point à la préfecture. Quelles conséquences ? Alors que ce matin, un second cas a été confirmé ce lundi en Corrèze, au total 30 cas sont avérés en Nouvelle-Aquitaine. 

Par Marine Guigné

Ce lundi 9 mars 2020, alors qu'un second cas vient d'être confirmé en Corrèze, à Saint-Martial-de-Gimel, près de Tulle, une conférence de presse s'est tenue en préfecture à 12h. Un point de situation pendant lequel il a été précisé que pour l'heure, la Haute-Vienne et la Creuse ne comptent aucun patient déclaré porteur du Covid-19. L'épidémie progresse en Nouvelle-Aquitaine, 14 nouveaux cas confirmés ont été recensés ce week-end. Ce qui porte le dernier bilan régional à 30 cas confirmés. Le passage au stade 3 devrait intervenir " d'ici quelques jours ", selon Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne. 
 

Déclenchement du plan blanc 


En préambule, François Négrier, directeur territorial de l'ARS en Haute-Vienne a communiqué le nombre de personnes infectées dans le monde. 105 828 patients sont atteints au niveau mondial, dont 80% en Chine. L'Europe compte désormais 9 161 cas confirmés, on déplore 251 décès, dont 233 en Italie.

En France, où la situation évolue rapidement, les derniers chiffres font état de 1 126 cas confirmés dont 19 décès. Il a précisé que le plan blanc déclenché dans les établissements de santé dont le CHU de Limoges, où chaque jour de 5 à 10 tests sont réalisés, permet d'assurer la continuité de l’activité dans ce contexte sanitaire exceptionnel.

A noter que des circuits distincts pour les patients ont été mis en place dans les hôpitaux afin de limiter les risques de contamination potentielle. Une note de l'Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine rappelle par ailleurs que des mesures de restriction s'appliquent désormais aux visites : pas plus d’une personne par visite, interdiction des visites pour les mineurs et pour toutes les personnes symptomatiques.
 

Plan bleu dans les EHPAD 


Pour tous les établissements et services sociaux et médico-sociaux, le plan bleu a été déclenché. Un plan de continuité d’activité est mis en œuvre incluant un absentéisme du personnel de 20%.  En outre, le recours à la télémédecine va être assoupli par arrêté ministériel. 


Des mesures de restriction de visites aux résidents des EHPAD sont applicables compte tenu de leur fragilité particulière. Les visites aux résidents, sauf cas exceptionnels déterminés avec la direction de l’établissement en lien avec l’ARS, sont fortement déconseillées (les personnes mineures, tout particulièrement). Les personnes symptomatiques sont interdites de visite. Pour les personnes âgées à domicile, les services médico-sociaux doivent inviter les personnes à limiter leurs sorties et visites et tout particulièrement concernant les mineurs.
 

Faut-il porter un masque ?  



L'utilisation des masques a également été abordée ce matin. L'ARS insiste sur la nécessité de  généraliser les préconisations en vigueur, les "gestes barrières" et rappelle que le port d'un masque chirurgical qui vise à réduire les projections infectieuses n'est conseillé qu'aux personnes malades, aux médecins de ville et professionnels de santé ainsi qu'aux équipes de premiers secours. 

Quant aux masques de haute protection dit " masque  FFP2 ", François Négrier le dit sans détour :
" Ils sont réservés aux personnels hospitaliers. Nous sommes en cours d'acquisition d'un stock national " avant d'ajouter : " Le port du masque est à exclure pour les personnes qui ne sont pas malades".
 

Etablissements scolaires : ouverture de deux lignes téléphoniques à destination des parents et des personnels enseignants 



En ce lundi, rentrée des vacances d'hiver, les questions sont nombreuses. Des interrogations qui concernent le personnel enseignant et les parents d'élèves. Deux lignes téléphoniques ont été créées. Au bout du fil, des conseillers techniques du rectorat d'académie répondent aux sollicitations.
Il s'agit du 05 55 11 43 70, numéro pour les personnels de l'Education nationale en Haute-Vienne.
Un second numéro s'adresse aux parents d'élèves05 55 11 43 80. Ces deux lignes sont ouvertes de 8h30 à 18h30 du lundi au vendredi. 
 

Assurer la continuité pédagogique 



La priorité, pour l'heure est d'anticiper. Si un établissement devait fermer ses portes, en cas de contamination au coronavirus, ou si des élèves devaient être placés en quatorzaine l'enseignement serait assuré par internet et ou par téléphone. Le dispositif proposé s'appelle " la classe virtuelle". Le CNED propose des cours clé en main de la maternelle à la terminale pour accompagner au mieux les familles.  
 

Annulation des voyages scolaires à l'étranger et dans les départements présentant des foyers de contagion 


Anne Laude, rectrice de l'académie de Limoges, a précisé à l'occasion de cette conférence de presse, que les voyages scolaires sont maintenus, à l'exception des voyages scolaires à l'étranger ou dans des départements présentant des foyers de contagion. 
 

Municipales 2020 : pas d'annulation du scrutin


 Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne l'assure : 

Nous sommes dans l'attente d'une circulaire, mais le 15 mars, les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h. Nous allons mettre en place un système pour fluidifier les allées et venues en créant un flux distinct pour les entrants et les sortants. 



Autre mesure : les isoloirs seront espacés d'un mètre à un mètre cinquante, distance préconisée pour limiter les risques de contamination. Les électeurs pourront les 15 et 22 mars prochains se munir de leur propre stylo, mais toutefois les crayons mis à la disposition de tous seront régulièrement nettoyés à l'aide de solution hydro-alcoolique. 
 

Au dessus de 1 000 spectateurs toutes les manifestations sont annulées 



La jauge des interdictions de rassemblement vient de passer de 5 000 à 1 000 spectateurs. Ce qui va considérablement changer la donne. En clair, toutes les manifestations, événements culturels ou sportifs rassemblant plus d'un millier de spectateurs sont annulés, précise navré, Seymour Morsy. Seuls les spectacles, au Zénith par exemple, en dessous de cette jauge pourront avoir lieu. Pour "la Belle au Bois dormant", spectacle programmé le 12 mars 2020 à Limoges les services préfectoraux examinent actuellement la question. A Boisseuil, la première édition du festival MDR vérifie ses jauges, entre son chapiteau et l'espace Crouzy pour ne pas dépasser les 1000 entrées autorisées. Finalement, l'association Horizons croisés a reporté le festival MDR au mois de septembre 2020. Le concert des Fatal picards, qui fêtent leurs 20 ans samedi, est lui maintenu. Mais tous les organisateurs de manifestations n'ont pas cette chance, pour preuve l’annulation du salon de l'habitat à Limoges qui devait se tenir du 13 au 15 mars prochains. 

 

Le stade 3 ? Une question de jour



Le préfet de la Haute-Vienne a, pour conclure, évoqué le passage au niveau 3  qui "est inéluctable ".
Les médecins de ville seront alors appelés à prendre en charge les malades, car seuls les cas les plus lourds sur le plan sanitaire seront hospitalisés, les autres patients seront suivis et confinés à domicile. 

 
Haute-Vienne : quelles mesures en Haute-Vienne ?
Coronavirus : ce 9 mars 2020, le préfet de la Haute-Vienne, le directeur territorial de l'ARS et la rectrice de l'académie de Limoges ont fait le point sur les mesures de prévention à la préfecture. Quelles conséquences ? Elles sont nombreuses, notamment au niveau des spectacles. Intervenants : Philippe Labrousse, Kanopé Prod ; Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne ; Anne Laude, rectrice de l'académie de Limoges.  - France 3 Limousin





 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus