Brive : c'est la reprise pour le CAB

3 mois après, les rugbymen brivistes ont retrouvé le chemin du Stadium pour une reprise très progressive. Au menu du jour, les fameux tests de dépistage du Covid-19. 72 joueurs et membres du staff ont été testés.

Prélèvement nasal pour Stuart Olding. Pas le moment le plus agréable de cette journée de reprise !
Prélèvement nasal pour Stuart Olding. Pas le moment le plus agréable de cette journée de reprise ! © Pierre Gauthier - France Télévisions

Une sensation étrange provoquant quelques grimaces, des demi-sourires mais des yeux un peu humides... Même pour des grands gaillards habitués à souffrir, le prélèvement nasopharyngé PCR n'est pas une promenade de santé. "C'est pas très agréable", confirme le capitaine briviste Saïd Hirèche, "mais bon c'est nécessaire pour qu'on puisse tous reprendre en sécurité." Des tests couplés avec des prises de sang pour des analyses sérologiques effectuées par un laboratoire briviste. 

A l'image de Staurt Olding, tous les joueurs et membres du staff sont passés ce lundi matin par l'étape du prélèvement sanguin.
A l'image de Staurt Olding, tous les joueurs et membres du staff sont passés ce lundi matin par l'étape du prélèvement sanguin. © Pierre Gauthier - France Télévisions

Ce lundi matin les joueurs, dont l'arrivée était échelonnée, ont respecté le parcours mis en place pour passer chacun à leur tour récupérer leur paquetage emballé dans de sémillants sacs plastiques verts, ainsi qu'un ballon individuel marqué à leurs initiales. Pas encore le retour à la normale, certes, mais on s'en rapproche. 

Le staff médical du CAB travaille depuis des semaines sur ce très lourd protocole de reprise. Devant l'espace Derichebourg, Christian Fréchinos, médecin du club, a l'air plutôt rassuré. "Ca se passe pas trop mal, on était un peu inquiets parce qu'il y avait vraiment beaucoup de choses à faire. Donc on est en phase 1, la phase 0 a été établie, c'est à dire que tous les joueurs ont reçu des questionnaires sur leur été physique et mental, que l'on va récupérer dans les prochains jours, maintenant on attend les résultats des tests biologiques."

Il faut compter 24h, donc au plus tard mardi après-midi, pour être fixés avant d'enclencher la suite du protocole sanitaire. "Si malheureusement il devait y avoir un joueur malade, on l'isole 15 jours. Au-delà de deux joueurs, là c'est le club qui est confiné, là ça serait la pire des solutions, mais je n'y pense pas trop, car notre région a été relativement épargnée", explique Christian Fréchinos. 

Saïd Hirèche (en short noir) retrouve ses coéquipiers sous le regard de Christian Fréchinos, médecin du club (de dos au premier plan).
Saïd Hirèche (en short noir) retrouve ses coéquipiers sous le regard de Christian Fréchinos, médecin du club (de dos au premier plan). © Pierre Gauthier - France Télévisions

Rendez-vous mercredi pour la suite du protocole de reprise

Si tout se passe bien, les joueurs passeront alors à partir de mercredi, des examens cliniques très poussés, avec électrocardiogramme pour tout le monde, dans des box spécialements aménagés dans l'espace Derichebourg. Christian Fréchinos sera épaulé par deux autres médecins et deux infirmières. "Ce n'est pas une mince affaire, les directives sont très lourdes et on est chargés de se débrouiller. Ce principe de précaution poussé à l'extrême est un peu génant, même s'il faut bien sûr rester très prudent, comme on l'a toujours été. Le but était de préserver la santé des joueurs, ça le reste."

Les box installés dans l'espaces Derichebourg pour le bilan médical complet de chaque joueur.
Les box installés dans l'espaces Derichebourg pour le bilan médical complet de chaque joueur. © Pierre Gauthier - France Télévisions

Côté joueurs justement, le plaisir de se retrouver enfin prime visiblement sur d'éventuelles inquiétudes, même si pour les grandes accolades conviviales, on repassera ! "On reprendra petit à petit les habitudes qu'on avait avant, mais toujours en étant vigilants pour ne pas faire n'importe quoi et mettre en danger les uns et les autres", prophétise Saïd Hirèche.

Les tests nasaux seront effectués de manière hebdomadaire, et un nouveau prélèvement sanguin sera pratiqué dans trois semaines. D'ici là, les joueurs auront normalement repris un entraînement physique progressif par petits groupes de quatre dès la semaine prochaine. Pour des séances plus collectives, il faudra sans doute encore patienter jusqu'à la fin du mois. "On a vraiment hâte de se retrouver dans le vestaire et de fouler le terrain à nouveau, c'est ce qui nous manque le plus", confime le 3e ligne. 

La reprise officielle du championnat est pour l'instant prévue le 4 septembre, ce qui selon staff et joueurs unanimes, est largement suffisant pour remettre tout le monde à niveau sans risquer de grosses blessures. 

 

 

Reprise médicalisée pour les Brivistes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ca brive rugby sport coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter