Brive: le CAB déjoue mais s'impose face à Mont-de-Marsan

Alors qu'ils avaient le bonus offensif en poche dès la 27ème minute, les Brivistes ont arrêté de jouer et ont permis aux Landais de revenir à deux petits points. Pas de bonus donc, mais une 13ème victoire consécutive à domicile qui propulse les Corréziens à la deuxième place.

Corréziens et Landais ont disputé un match au scénario étrange, sous un chaud soleil et devant 8884 spectateurs.
Corréziens et Landais ont disputé un match au scénario étrange, sous un chaud soleil et devant 8884 spectateurs. © Pierre Gauthier - France 3 Limousin

Des sentiments mitigés. Côté briviste, impossible de savoir sur quel pied danser après cette étrange rencontre. Une victoire assurée très tôt, certes, mais aussi un bonus offensif largement à portée qui s'envole dans les dernières minutes. Toujours la même histoire entre le verre à moitié plein, ou celui à moitié vide. 
 
Et pourtant tout avait si bien commencé. Dès la 4ème minute, c'est Otar Giorgadze qui inscrit le premier essai de la partie après un bon travail des avants. 7-0

4 minutes plus tard, Christophe Loustalot écope d'un carton jaune et Thomas Laranjeira, meilleur réalisateur de cette ProD2, rentre la pénalité. 10-0 (9e).

En infériorité numérique, les Montois parviennent tout de même à réduire l'écart grâce à la botte de Steven Shingler, 10-3 (14e).

Mais dans la foulée un turnover est bien exploité par Axel Müller, une action conclue par un doublé de Giorgadze, 17-3 (15e).

Shingler bénéficie de l'indiscipline des locaux pour ramener un peu les siens, 17-6 (18e).

Sans conséquence pour les avants brivistes qui poursuivent leur travail de sape. Cette fois c'est Damien Lagrange qui aplatit le 3ème essai corrézien, celui du bonus offensif provisoire, acquis dès la 27e, 24-6. 

Malgré une percée de Demba Bamba qui fait rugir de plaisir les 8884 spectateurs du Stadium, et une grosse occasion finalement mal négociée par Müller, le score n'évolue pas, 24-6 à la pause.
 


Une fin de match pénible


Au retour des vestaires, il ne se passe pas grand chose pendant 20 longues minutes. Les deux équipes semblent un peu anesthésiées par les premières chaleurs de l'année, mais les Landais font quand même meilleure impression. Jusqu'à être logiquement récompensés par un essai du jeune fidjien Wame Naituvi, qui sort les Brivistes du bonus. 24-13 (69e).

Mais comme ce match échappe à toute logique, sur le renvoi l'arrière Joris Jurand perce toute la défense montoise. Une superbe relance qui permet à Laranjeira de filer aplatir le 4ème essai des Noir & Blanc, de retour dans le bonus, donc. 29-13 (71e).
 

Sauf qu'après avoir procédé à de multiples changements assez précoces, les Brivistes semblent manquez de gaz. Une passe hasardeuse de Seva Galala est interceptée par Shingler qui envoie Nacani Wakaya dans l'en-but, 29-20 (76e). Le bonus offensif s'envole, mais il reste 4 minutes à jouer...

Pas de miracle cette fois, et au contraire c'est le jeune international U20 Alexandre De Nardi qui s'arrache sur son aile à la sirène pour offrir aux siens un bonus défensif plus que mérité, 29-27 score final.
 
Malgré cet accroc, cette 26e journée reste belle pour le CAB, avec les défaites à l'extérieur de tous ses concurrents directs. Les Brivistes s'installent à la 2ème place, 1 point derrière Oyonnax, mais avec 2 longueurs d'avance sur Bayonne, et 6 sur Nevers. A 4 matches de la fin de la phase régulière, le sprint final est bien lancé.

Prochain match, l'autre derby du Massif Central, à Aurillac vendredi 5 avril. 


Bonus: le retour "à la maison" du jeune 3ème ligne Charles Brayer, ancien du CAB. Rafraîchissant !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ca brive rugby sport