Brive : un de chute pour le CAB à domicile

Malgré cette prise de balle aérienne de Peet Marais, les Brivistes ont été globalement dominés en conquête face aux Franciliens. / © Pierre Gauthier - France 3 Limousin
Malgré cette prise de balle aérienne de Peet Marais, les Brivistes ont été globalement dominés en conquête face aux Franciliens. / © Pierre Gauthier - France 3 Limousin

C'est la fin de l'invincibilité au Stadium en Top 14 pour les Brivistes, qui ont subi la loi d'une impresionnante équipe du Racing 92. La défaite est lourde, 44-20 avec bonus offensif pour les Franciliens, un vrai coup d'arrêt dans la course au maintien.

Par Pierre Gauthier

C'était annoncé, le Racing venait à Brive se refaire la cerise après un début de championnat compliqué. Mission plus qu'accomplie puisque les Franciliens repartent avec le bonus offensif.
 


Comme souvent à domicile, le CAB entame ce match pied au plancher. Une première action conclue au pied par l'inévitable Thomas Laranjeira, 3-0 (6e).

Un avantage vite dilapidé suite à une belle action personnelle de Finn Russell, qui n'a besoin de personne pour aller aplatir le premier essai de la partie, 3-7 (9e).

Moins de 5 minutes plus tard, le Racing double la mise grâce à Louis Dupichot en coin, 3-14 (13e).

Et le calvaire briviste continue. L'ancien de la maison Teddy Iribaren rentre une pénalité qui repousse ses ex-partenaires encore plus loin, 3-17 (20e).
 


Le CAB reste dans le match grâce à la botte du métronome Laranjeira, 6-17 (27e).

Mais les Racingmen sont intouchables en ce début de match. 3e essai en force signé de l'international Camille Chat, 6-22 (33e).

Les 12373 spectateurs du Stadium sont groggys, mais sur le renvoi l'espoir revient sur un exploit individuel de Mesake Doge qui marque le premier essai des siens, 13-22 (35e).

Un espoir de courte durée, puisqu'après la sirène et une pénaltouche maîtrisée, Chat double la mise et offre un avantage confortable aux Franciliens, 13-29 à la pause.
 


Pas de miracle en seconde période


Le second acte démarre sur les mêmes bases. Pénalité rentrée par Iribaren, 13-32 (49e).

La réaction d'orgueil des Brivistes arrive à la 54e, avec un essai en puissance signé du remplaçant James Johnston, 20-32.

Un essai malheureusement rendu 6 minutes plus tard par Teddy Thomas en coin, 20-37.

Décidément imprenables, les Racingmen inscrivent un 5e essai synonyme de bonus offensif par l'intermédaire de Brice Dulin, 20-44 (72e). Ce sera aussi le score final

Un score lourd, et des Brivistes abattus, pas consolés par le feu d'artifice qui a quelque peu illuminé la nuit corrézienne.
 

Dur à avaler, même si le public briviste venu en masse a pu admirer ses anciens favoris, comme Teddy Iribaren, Antonie Claassen, Fabien Sanconnie ou Vasil Kakovin.
 

Pour le CAB, cette première défaite à domicile ne remet pas tout en question, surtout après le bon nul ramené de Bayonne, mais les Brivistes rentrent dans le rang et vont lutter jusqu'au bout pour accrocher le maintien.
 

Prochain match à Montpellier le samedi 4 janvier à 20h45. Pas simple comme endroit où tenter de se relancer...


 

Sur le même sujet

Les + Lus