Brive : un de chute pour le CAB à domicile

Il n'y a pas eu photo ce samedi après-midi au Stadium. Supérieurs dans à peu près tous les domaines, les Toulousains l'ont logiquement emporté 36-16. Coup d'arrêt pour le CAB.

Avec pas moins de 6 touches perdues, les Brivistes ont été dominés en conquête face aux leaders du Top 14.
Avec pas moins de 6 touches perdues, les Brivistes ont été dominés en conquête face aux leaders du Top 14. © Pierre Gauthier - France Télévisions
Après Bayonne et Pau, les visiteurs du Stadium étaient aujourd'hui d'un tout autre calibre, et ça s'est vu dès les premiers instants avec une belle percée de Ramos qui amène Lebel à 5m de l'en-but briviste, mais la balle sort. Sur l'action suivante, les Corréziens manquent leur touche, les Toulousains récupèrent et l'inévitable Kolbe marque en coin son 5e essai de la saison, 0-5 (6e).

Les locaux réagissent moins de 10 minutes plus tard sur leur première opportunité. Une pénalité sur la ligne des 50m rentrée par Laranjeira, 3-5 (14e).

Dans la foulée, les Rouge & Noir jouent à la perfection une pénaltouche, et Ramos adresse une judicieuse passe au pied à son ailier Lebel qui aplatit acrobatiquement, 3-12 (17e).
 
La réaction de Thomas Laranjeira


Le CAB se nourrit de la moindre pénalité, et Laranjeira réduit l'écart au pied, 6-12 (21e).

Scénario identique 6 minutes après, Laranjeira ramène les siens à 3 longueurs, 9-12 (27e).

Mais les Toulousains sont toujours aussi habiles et rapides balle en main. Cette fois c'est Lebel qui rend la politesse à son arrière Ramos pour le 3e essai des siens, 9-19 (29e).
 
La réaction de Thomas Ramos


Plus rien ne sera marqué avant la pause. Menés de 10 points sans jamais avoir été en position de marquer un essai, les Cabistes s'en sortent presque bien. Mais considérant la qualité du banc haut-garonnais, difficile d'espérer un retour en seconde période.
 
La réaction de Victor Lebas

 

Espoir de courte durée en seconde période


Au retour des vestiaires, Ramos enfonce encore un peu plus les Blanc & Noir en passant lui aussi une pénalité des 50m, 9-22 (43e).

Sans doute vexés, les Brivistes réagissent enfin, et c'est Buliruarua qui conclut la première véritable action construite des locaux, 16-22 (45e). Peut-être le seul moment de la rencontre où l'on se dit qu'une remontada est possible.

Ramos rate une pénalité (54e) juste avant que le Stade ne fasse rentrer ses remplaçants de très haut niveau.

Sur l'action suivante, une faute de main d'Ahki annule un essai tout fait, le CAB peut encore y croire...

Mais peu avant l'heure de jeu, une contre-attaque foudroyante des Toulousains est finalement conclue victorieusement par Holmes après une fin d'action confuse, et Fa'aso'o écope en plus d'un carton jaune, cette fois les 5000 spectateurs du Stadium semblent abattus, 16-29 (59e).

En infériorité numérique, les Brivistes, eux, ne se résignent pas et tentent des pénaltouches, mais en ratent deux consécutivement.

Et c'est fort logiquement que Toulouse inscrit un cinquième essai par Tekori, 16-36 (78e), score final.

Après sa lourde défaite ici-même l'an dernier à la même époque, en pleine Coupe du Monde, cette fois le Stade Toulousain et ses internationaux repartent avec la victoire et le bonus offensif. 
 
L'analyse de Clément Poitrenaud


Pas aidés par l'arbitrage il est vrai, les Corréziens abîment, eux, un peu leur beau début de saison. Il faudra réagir dès dimanche prochain à Montpellier, pas la destination rêvée pour se refaire une santé...

 
L'analyse de Jeremy Davidson


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ca brive rugby sport