• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Brive Festival : Gauvain Sers  (quasi) à domicile

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

Le chanteur creusois se produit ce dimanche soir, 22 juillet 2018, sur la scène de Brive Festival. C'est la première fois pour Gauvain Sers, mais il a un atout particulier : il vient en voisin ! Entretien.

Par Hélène Abalo

Gauvain Sers, c'est le gars des premières fois. Ce dimanche 22 juillet 2018, le chanteur originaire de la Creuse se produit, pour la première fois, sur la scène de Brive Festival, avec son premier album. Après avoir fait les premières parties de Renaud, c'est la première fois qu'il va croiser Francis Cabrel. Pourvu que tout se passe bien. 
 


Bref. Nous, ce n'est pas la première fois qu'on le rencontre, mais c'est toujours un moment sympa.
 

A domicile ? 

-C'est toujours une grand plaisir de venir jouer dans le coin. D'ordinaire, je me renseigne sur les lieux dans lesquels je vais jouer, c'est le fil rouge de mes concerts. Là, évidemment, je connais bien Brive, donc je vais essayer de chambrer sur la Creuse.
 

Les Gaillards ?

-Non, ça je ne savais pas que les Brivistes étaient surnommés les Gaillards. Je vais tenter de le placer  pendant mon concert !
 
Brive Festival 2018 : entretien avec Gauvain Sers
Rencontre avec le chanteur creusois, juste avant son concert à Brive Festival le 22 juillet 201 - Entretien : Mathilde Brazeau.


Chanteur rural ?

-J'aime parler de mes racines, de mes souvenirs. Il n'y a pas beaucoup de chansons sur les campagnes. Moi, j'ai baigné dedans depuis tout petit. J'y tiens énormément. Il n'y a pas qu'à Paris que se trouve la culture. En tournée, on joue partout, dans les grandes villes comme dans les villages des 500 habitants. C'est important que la musique soit pour tout le monde.
 

Titi parisien ?

-C'est mon ambivalence. C'est la double casquette. Celle du campagnard, la campagne d'où je viens, et celle du Titi parisien. J'y habite aujourd'hui, c'est là que j'ai fait mes premières armes.
 
 
 

Francis Cabrel ?

-Énorme. Je ne l'ai jamais rencontré. Je l'admire énormément. Ce soir, il y aura son public pendant mon concert, c'est un challenge. Un public qu'il faudra convaincre.  



 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Bande annonce documentaire "Les nouvelles familles"

Les + Lus