A l’occasion des fêtes de fin d’année, les gendarmes de Brive se mobilisent. Une douzaine de brigades assurent des rondes dans les commerces, lors de manifestations extérieures, mais aussi aux abords des édifices religieux afin d’assurer la sécurité de la population.

A l'arrivée de la patrouille dans le commerce, la réaction des clients est toujours la même :« Quand on les voit entrer, on se dit tient, il s’est passé quelque chose". Et une fois que l’on sait pourquoi ils sont là, on se sent rassuré », raconte Christine, une cliente, les bras chargés de cadeaux.

Chaque année, à la période des fêtes, la gendarmerie de Brive est particulièrement mobilisée.

En cette période de fin d’année, la prévention de voie publique prend une proportion importante. Quasiment tous les militaires qui travaillent sont projetés sur une mission de sécurité publique

Capitaine Grimaud, en charge du dispositif de prévention

Depuis le début du mois de décembre et jusqu’à la fin de l’année, plus de soixante militaires patrouillent lors de rassemblements extérieurs, aux abords des édifices religieux et plus particulièrement dans les zones commerciales.

L’objectif est multiple : sensibiliser les commerçants, prévenir la commission d’infractions, réprimer celles qui se produisent et assurer la sécurité de la population.

En fin d’année, les recettes sont relativement importantes pour certains commerces. C’est une période propice aux vols, aux escroqueries par le biais de chèques sans provision et aux violences. 

ajoute le Capitaine de gendarmerie Grimaud

 

Cet après-midi-là, une brigade patrouille dans la commune de Malemort. Premier arrêt : le supermarché Netto. « C’est assez fréquent qu’on intervienne ici », confie le Maréchal des logis cheffe Léonard en entrant.

L’enseigne de discount alimentaire fait régulièrement l’objet de vols. Le dernier en date a eu lieu quatre jours plus tôt : un chapon, du foie gras ou encore d’importantes quantités d’alcool ont été dérobés. La responsable du magasin se dit découragée et épuisée.

Et comme les caméras de vidéosurveillance ne suffisent plus, on passe notre temps à surveiller et à ne pas faire notre travail. Les gens ont de moins en moins de moyens et ils préfèrent voler alors forcément, voir les gendarmes dans les allées, ça en dissuade certains

Aude Attard, directrice du magasin Netto de Brive

Sur les conseils des gendarmes, l’ensemble des salariés a décidé de partir à la même heure le soir afin que personne ne se retrouve seul. Être vigilent à l’ouverture et à la fermeture du magasin, maintenir un bon éclairage ou encore être accompagné au moment de déposer ses recettes à la banque... autant de conseils réunis dans un flyer que les militaires prennent aussi soin de distribuer.

 

Au magasin Grand frais, situé juste à côté, l’affluence a doublé au moment des fêtes et plus de 2000 clients se pressent chaque jour.

C’est une très bonne chose que les gendarmes se déplacent régulièrement, ça nous rassure et ça rassure les clients aussi. A cette période de l’année, il y a aussi un vigile pour assurer la sécurité, par mesure de précaution. 

Christelle Verlin, responsable du magasin Grand frais de Brive

A plusieurs centaines de mètres de là, dans les allées de la galerie commerciale du Géant Casino, la majorité des commerçants ont déjà baissé le rideau. Bilan de la journée pour la brigade : plutôt calme.

Pourvu que cela dure jusqu’à la fin de l’année. « Lorsqu’il y a la présence des gendarmes sur le terrain, l’infraction n’est pas commise. Elle le sera peut-être plus loin, mais elle ne l’est pas sur le moment », explique le capitaine Grimaud. Ce dernier se veut encourageant : « La délinquance est en baisse dans la région. Cette fin d’année sera calme. »

Eléa N'GUYEN-VANKY