Lovely Brive Festival. "On va être maître de nos décisions" : on vous explique ce qui va changer avec la nouvelle équipe

Les nouveaux actionnaires du Festival de Brive sont désormais connus. Un consortium d'entrepreneurs locaux et régionaux prennent les commandes.

Un consortium d'entrepreneurs locaux ou régionaux vont investir en leur nom propre pour devenir les actionnaires de Lovely Brive Festival, avec Simon Guilhman, jeune retraité de Vivendi, comme président :"Je me disais que c'était bien que le festival reste dans la région et ne soit pas vendu à un groupe étranger. Vivendi a accepté de sortir Brive Festival de la branche Festival production du groupe et de le céder à un groupe d'investisseurs de la région"

À ses côtés, Frédéric Gervoson, l'ancien PDG du groupe Andros, Thierry Blandinières directeur de Invivo et futur président du CAB, et Christian Dayre, patron de boîtes de nuit et de bar-restaurant à Brive. Aucun d’entre eux n’est majoritaire. Et la prise de risque a été réfléchie :"Le projet est tout à fait viable et je suis là pour le rendre rentable", insiste C. Dayre.

Stéphane Canarias, le père de Brive Festival devenu lui aussi actionnaire reste aux commandes . A la tête d’un festival plus indépendant :"On va être maître de nos décisions pour décider du devenir de cette société. Cela va nous permettre d'avoir plus de rêves et d'ambition pour le Lovely Brive Festival".

Premier de ces rêves : dépasser la jauge des 14 000 spectateurs. Le feu vert de la préfecture permettrait de mettre en vente une centaine de places supplémentaires pour le concert de Sting qui affiche complet depuis des mois.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité