Pas de vacances pour les donneurs de sang en Limousin

Iluustration / © Pierre Robert/Max PPP
Iluustration / © Pierre Robert/Max PPP

Pendant l'été, les besoins en sang des hôpitaux ne idminuent pas mais les dons ont tendance à se faire plus rares.
Pourtant, la plupart des centres de collecte restent ouverts.

Par Pascal Coussy

Aujourd’hui, il n’existe aucun traitement ni médicament de synthèse capable de se substituer au sang humain et aux produits sanguins issus des dons de sang. Cet acte volontaire et bénévole est donc irremplaçable.

Les produits sanguins sont utilisés dans deux grands cas de figure : les situations d’urgence (hémorragies lors d’un accouchement, d’un accident, d’une opération chirurgicale…) et les besoins chroniques (maladies du sang et cancers).

Les produits sanguins sont également employés pour fabriquer des médicaments (immunoglobulines, facteurs de coagulation…). Aujourd’hui, plus de 200 maladies sont traitées avec des substances produites à partir du plasma. 

En France, les besoins pour soigner les malades nécessitent 10 000 dons de sang par jour, et ce chiffre a tendance à augmenter.

Jusqu’en 2013, sous l’effet combiné de l’allongement de l’espérance de vie et des progrès de la médecine, la consommation de produits sanguins a enregistré une croissance de 1 à 3 % par an.

Durant l'été, les donneurs de sang réguliers sont souvent rappelés par SMS pour faire face aux carences en proudits sanguins.

A l'exception des gens concernés par une liste très précise de contre-indications, la plupart des personnes âgées de 18 à 70 ans et qui pèsent plus de 50 kg peuvent donner leur sang.

Les hommes peuvent donner jusqu’à 6 fois par an et les femmes jusqu’à 4 fois.

Entre deux dons de sang, il faut respecter un délai de 8 semaines minimum.

Pour trouver un lieu de collecte, il sufit de consulter la carte interactive sur le site de l'établissement Français du Sang.

 

Don du sang estival à Brive
Reportage : RAGON Laurence, FAUQUEMBERGUE Gaëlle, BUROT Romain, FILLON Marina. Intervenants : Loé Malgouyre : lycéenne, Huguette Beneteau : donneuse de sang, Docteur Annick Perrier : chargée des relations avec les donneurs de sang - France 3 Limousin - Laurence Ragon,

 

Sur le même sujet

Menace de démission de M Gourinchas de la présidence de Grand-Cognac

Près de chez vous

Les + Lus