Rugby : « Trois ans que le CAB n'avait pas marqué six essais en un match. » Le CAB bat 38-26 le FC Grenoble

Après un dernier match face à Dax particulièrement pénible, les Brivistes devaient une revanche à leurs supporters. Mission accomplie ce vendredi 13 octobre. Le CAB a battu Grenoble 38 à 26, devant 8 300 spectateurs.

Ce vendredi 13 octobre a porté chance aux Brivistes. Un festival d'essais pour se réconcilier avec son public et son actionnaire principal, Ian Osborne.

Premier à aplatir, l'inévitable Mathis Ferté, dès la dixième minute, après une longue séquence de jeu. Quatre minutes plus tard, Grenoble revient à hauteur sur un exploit personnel de Sam Davies.

Mais les trois quarts corréziens ont des cannes : Ferté signe un doublé. Puis le très jeune George Shvelidze inscrit son premier essai en professionnel. Malgré la botte de Davies, le CAB mène 17-16 à la mi-temps.

« Je suis content, on a bien avancé ensemble, on a fait le sale boulot au milieu du terrain et profité sur les extérieurs », souligne Stuart Olding, ouvreur du CAB.

Au retour des vestiaires, les Blancs et Noirs gardent le rythme. Abdaladze marque en force, rejoint par Arthur Bonneval en coin, après une belle passe au pied d'Olding.

À la cinquantième minute, le CAB garde la main avec 31-19.

Indiscipline chronique des Brivistes

Mais l'indiscipline chronique des Brivistes conduit à l'essai de Massa. Les Isérois reviennent alors dans le match, avec 31-26 avant le tournant de la partie.

À la soixante-et-onzième minute, une énorme occasion gâchée. « On était comme des fous, on faisait des bonds sur le bord du terrain. Mais c'est aussi à l'image de notre match, pendant lequel on n'a pas été précis durant les moments importants, on a été fébriles », explique Eric Escande, demi de mêlée du FC Grenoble.

Julien Blanc clôt la marque. Score final 38-26, bonus offensif en poche. Le CAB se place en sixième position du classement de la Pro D2.

Trois ans que Brive n'avait pas marqué autant d'essais en un match

« Je ne sais pas depuis combien de temps Brive n'avait pas marqué six essais en un match », remarque leur manager sportif Patrice Collazo pendant la conférence de presse, avant qu'on ne lui glisse la réponse : « Trois ans ! Ah oui, je ne pensais pas, c'est pas mal trois ans... »

Après cette victoire, pas le temps de savourer, le CAB rejoue dès ce mercredi 18 octobre à Rouen.